Silence de bombardements

Le silence inspirée par cette Baie n’est pas le même que vivent les esprits noués par la peur des bombes.

Un silence meurtri et imprimé dans les mémoires. Celui des femmes et des enfants qui doivent tous les jours courir se cacher parce que les bombes sifflent sous leurs têtes, dans leurs cours, puis sur toutes ces personnes innocentes. Et comme jamais, selon un rapport qui parle des crimes contre l’humanité. Continuer la lecture

L’humanisme des jeunes syriens

J’entendais à la radio en ce matin du 3 octobre :

Les jeunes qui partent pour les manifestations quittent leur parents en leur disant :
«Si je ne reviens pas, ne pleurez pas. Dites-vous que je suis mort pour que notre peuple puisse être libre.» Continuer la lecture