Raymond Gravel : un prêtre et son humanisme

imgres-1Raymond Gravel a marqué l’univers médiatique québécois par ses sorties d’opinions, allant quelques fois dans le sens contraire de la direction de son Église. « Avant d’être religieux, il faut être humaniste », disait-il. Ce qui a justifié certaines de ses prises de position. 

Paradoxalement diront certains, il a toujours eu un grand respect pour celle-ci, entre autres de par ses responsabilités d’aumônier des pompiers de Mascouche et de Montréal. Et par son choix d’être prêtre, jusqu’à abandonné la vie politique moins de trois ans après l’avoir embrassé comme député.

Le journaliste Carl Marchand lui consacre un livre, Le dernier combat, qui s’attarde aux derniers mois de la vie du prêtre, mort du cancer. Est-ce que le journaliste est transformé par la rencontre de «l’évènement-personne» qu’il rencontre? Rester objectif? Éléments de réponse avec Carl Marchand.

Carl Marchand, auteur et journaliste

Carl Marchand, auteur et journaliste

Écoutez l’entrevue, telle que diffusée
dans le cadre de Demain l’humanisme,
le mardi 17 mars, à 9 h,
sur les ondes du réseau de Radio VM.
Rediffusée le mercredi 18 mars, à 5 h. 

logo

Été souffrant

larme-via-fffLes chrétiens d’Irak, Israël contre le Hamas, l’abbé Gravel qui meurt, Robin Williams qui succombe à la dépression… Décidément, l’été se fait mortuaire.

Parmi ces pertes, celle de l’Irak attire mon attention. En janvier 2003, je commençais l’émission du matin à Radio Ville-Marie. J’avais réussi à trouver une Québécoise à Bagdad pour nous parler de la situation déjà tendue là-bas. Deux mois après, les Américains envahissaient le pays parce qu’ils croyaient y trouver des armes de destruction massive.

Duper, l’Occident s’est bien rendu compte que d’armes il y avait peu, et que main mise sur un pays pétrolier, les faucons – charniers de Washington – voulaient plutôt mettre la main sur ledit territoire.

Ces bons chrétiens du dimanche allaient déstabiliser la région. Sans penser aux conséquences qu’ils feront vivre à leurs frères et sœurs chrétiennes d’Irak, qui dès le début, en souffriront.

Aujourd’hui, demander à un chrétien irakien ce qu’il pense des Américains. Boucher vos oreilles si vous n’aimez pas les gros mots…

Depuis la fausse guerre d’Irak, que pratiquement tous les pays du monde avaient condamné, y compris le Vatican par la voix de Jean-Paul II, les chrétiens et certaines minorités musulmanes du pays sont victimes comme jamais de persécution.

Le gouvernement états-unien a ouvert une boîte de pandore qu’il n’est plus capable de refermer.

Je souffre de l’ignorance et de la cupidité de certains dirigeants.

Aujourd’hui, plusieurs télé-évangélistes se réjouissent : la fin du monde est proche. La preuve? Les guerres sont présentes partout dans le monde. Et ils en profitent encore pour quémander, l’un de l’argent pour un kit de survie à la fin du monde (!!!!), l’autre, de l’argent sur son livre disant quoi faire quand le Christ viendra… bientôt.

Je souffre de ces soi-disant chrétiens qui profitent de la souffrance de leurs frères et sœurs dans la foi afin d’engraisser leurs comptes en banque et s’acheter une nouvelle voiture.

Parfois, certains jours, mon humanisme tranquille se transforme en colère.

Ma colère doit maintenant se transformer en actions.

Voici des liens d’actions qui peuvent soutenir concrètement les chrétiens d’Irak.

Aide à l’Église en Détresse qui soutient les chrétiens d’Irak

–       https://www.facebook.com/AideEglise
–       http://aideeglise.wordpress.com/2014/08/11/irak-appel-de-georges-cassmoussa-ancien-archeveque-de-mossoul/

Des informations de l’Unicef

–       http://www.unicef.org/french/infobycountry/media_73910.html

Liens d’intérêts :

. http://www.liberation.fr/monde/2014/08/10/effare-et-incredule-face-aux-crimes-en-irak-le-pape-appelle-a-une-solution-efficace_1078693

MarioB