Peut-on arrêter le temps?

Le temps: pas si enfantin après tout!

Le temps: pas si enfantin après tout!

Charles Aznavour chante :

« Le temps d’un jour
Temps d’une seconde
Le temps qui court
Ou celui qui gronde ».

Avez-vous déjà pris le temps de l’écouter ?

Dernièrement, deux amis me faisaient parvenir un texte sur le temps, son accélération et l’aliénation qu’elle provoque, parue dernièrement sur le site web du blogue du journal Le Monde.

J’ai – bien sûr – pris le temps de lire…

Pour mieux comprendre notre modernité.

On y rapporte les réflexions de Hartmut Rosa, sociologue et philosophe allemand, dont l’ouvrage Accélération : une critique sociale du temps, a été traduit en français en 2010 et qui, avec le temps, fait son petit bonhomme de ch’min…

Dans une conférence donnée à Lyon cet hiver, il déclarait :

« Mon livre explique que l’essence et la nature de la modernité reposent sur l’accélération ».

Et encore :

« La modernité signifie mettre en mouvement de plus en plus rapidement le monde matériel, social et idéel. Nous aspirons à multiplier les choses, les contacts, notre horizon d’options… L’aspiration essentielle de la modernité est d’agrandir l’espace des possibilités… »

Une accélération qui rencontre ses limites  Continuer la lecture