Se loger au Nunavik, un luxe?

Encore et toujours un défi qui semble de plus en plus lourd. (Source: http://www.iris-recherche.qc.ca/blogue/logement-locatif-enfin-une-bonne-nouvelle)

Encore et toujours un défi qui semble de plus en plus lourd. (Source: http://www.iris-recherche.qc.ca/blogue/logement-locatif-enfin-une-bonne-nouvelle)

La campagne électorale québécoise est terminée. Plusieurs sujets auront été abordés. Je ne crois pas que celui-ci l’ait été, du moins, avec sérieux. Misère. Se loger beau, bon, pas cher : un droit refusé aux Inuits du Québec?

C’est du moins ce qu’on pourrait conclure quand on découvre une situation qui perdure depuis 2010. Ceux qui habitent les logements gérés par la Société d’Habitation du Québec (SHQ) ont une augmentation annuelle de loyer de 8 %! En comparaison, la Régie du logement suggère, en 2014, une augmentation de 0,8 % pour un logement chauffé par le locataire et de 1,1 % pour un logement chauffé par le propriétaire.

Dans une série d’articles de son édition des 22 et 23 mars derniers – consacrée à la région la plus nordique du Québec-, Le Devoir révélait l’existence d’un règlement étonnant, imposé par la SHQContinuer la lecture

Éliminer la pauvreté : utopique?

Logo de ADT-Quart Monde, organisme international qui lutte contre la misère.

Logo de ADT-Quart Monde, organisme international qui lutte contre la misère avec, entre autres, les plus pauvres par des universités.

Petit rappel: jeudi 17 octobre, c’était la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Utopique, impensable, irréalisable : éliminer la pauvreté. Personne ne semble vraiment y croire. Pourquoi? Peut-être parce que l’éliminer veut dire modifier, changer, transformer des façons de faire qui créent la pauvreté ou la perpétuent. Cela veut dire être inventif, innovateur et persévérant. Sommes-nous trop paresseux au niveau des idées? Avons-nous succombé, comme individu et/ou comme société, à la tentation ultime du ‘Me, myself and I’?

Deux exemples

Récemment, deux exemples ont attiré mon attention.  Continuer la lecture