Mort de Jack Layton: pleurer puis se relever

Je pleure ce matin la perte d’un symbole: Jack Layton. Je ne peux parler d’un ami, je ne le connaissais pas. Je ne peux parler de mon chef, n’étant pas sympathisant particulier d’un parti. Mais, naturellement, le NPD porte des réalités sociales que je partage.

Comme plusieurs québécois cette année, je me suis laissé tenter par le NPD comme représentant de mes intérêts de citoyen dans l’enceinte de la Chambre des Communes. Surpris et heureux de ce changement, j’attendais la rentrée parlementaire avec intérêt, sachant que Monsieur Layton saurait donner de la force et de l’élan à tous ses députés novices. Continuer la lecture