Nouvelles émissions à Radio VM : Farida

41EQmV4kh8L._AC_UL320_SR188,320_Dès mardi le 8 septembre, 9 h,
nouvelle saison pour Demain l’humanisme
à Radio VM. Et pour commencer
cette nouvelle rentrée d’automne,
quoi de mieux qu’un professeur! 

Norman Cornett possède, en plus de son talent d’enseignement, plusieurs cordes à son arc : la traduction en est une. Sa dernière, le prix Athanase David 2004, est un roman que son éditeur décrit comme suit ;

Farida, femme juive et chanteuse lutte
pour la survie et pour sa liberté dans
une société archaïque bouleversée,
celle de l’Irak de 1936, sur laquelle
plane l’ombre inquiétante de la guerre.
Onzième roman de Naïm Kattan.

Farida écrit par Naim Kattan est maintenant disponible en anglais.
Regard sur un livre qui n’a pas pris une once de vieillesse et répercute l’actualité de manière peut-être encore plus forte aujourd’hui.

Lien vers la traduction anglaise :
Guernica Editions

 

Été souffrant

larme-via-fffLes chrétiens d’Irak, Israël contre le Hamas, l’abbé Gravel qui meurt, Robin Williams qui succombe à la dépression… Décidément, l’été se fait mortuaire.

Parmi ces pertes, celle de l’Irak attire mon attention. En janvier 2003, je commençais l’émission du matin à Radio Ville-Marie. J’avais réussi à trouver une Québécoise à Bagdad pour nous parler de la situation déjà tendue là-bas. Deux mois après, les Américains envahissaient le pays parce qu’ils croyaient y trouver des armes de destruction massive.

Duper, l’Occident s’est bien rendu compte que d’armes il y avait peu, et que main mise sur un pays pétrolier, les faucons – charniers de Washington – voulaient plutôt mettre la main sur ledit territoire.

Ces bons chrétiens du dimanche allaient déstabiliser la région. Sans penser aux conséquences qu’ils feront vivre à leurs frères et sœurs chrétiennes d’Irak, qui dès le début, en souffriront.

Aujourd’hui, demander à un chrétien irakien ce qu’il pense des Américains. Boucher vos oreilles si vous n’aimez pas les gros mots…

Depuis la fausse guerre d’Irak, que pratiquement tous les pays du monde avaient condamné, y compris le Vatican par la voix de Jean-Paul II, les chrétiens et certaines minorités musulmanes du pays sont victimes comme jamais de persécution.

Le gouvernement états-unien a ouvert une boîte de pandore qu’il n’est plus capable de refermer.

Je souffre de l’ignorance et de la cupidité de certains dirigeants.

Aujourd’hui, plusieurs télé-évangélistes se réjouissent : la fin du monde est proche. La preuve? Les guerres sont présentes partout dans le monde. Et ils en profitent encore pour quémander, l’un de l’argent pour un kit de survie à la fin du monde (!!!!), l’autre, de l’argent sur son livre disant quoi faire quand le Christ viendra… bientôt.

Je souffre de ces soi-disant chrétiens qui profitent de la souffrance de leurs frères et sœurs dans la foi afin d’engraisser leurs comptes en banque et s’acheter une nouvelle voiture.

Parfois, certains jours, mon humanisme tranquille se transforme en colère.

Ma colère doit maintenant se transformer en actions.

Voici des liens d’actions qui peuvent soutenir concrètement les chrétiens d’Irak.

Aide à l’Église en Détresse qui soutient les chrétiens d’Irak

–       https://www.facebook.com/AideEglise
–       http://aideeglise.wordpress.com/2014/08/11/irak-appel-de-georges-cassmoussa-ancien-archeveque-de-mossoul/

Des informations de l’Unicef

–       http://www.unicef.org/french/infobycountry/media_73910.html

Liens d’intérêts :

. http://www.liberation.fr/monde/2014/08/10/effare-et-incredule-face-aux-crimes-en-irak-le-pape-appelle-a-une-solution-efficace_1078693

MarioB

Il est plus jeune que moi

map_IQIl s’agit d’un frère en humanité.
Et là s’arrête la fraternité.
Au niveau de l’esprit, c’est l’opposition complète;
nous n’avons pas les mêmes conceptions de ce que nous devrions faire pour améliorer
cette terre.

Abou Bakr al-Baghdadi est le chef de guerre qui mène 10 000 djihadistes en Irak. Les spécialistes de l’Islam considère qu’il est plus dangereux que ne l’était Ben Laden… En observant l’avancée fulgurante de ses troupes, on comprend. Ces mêmes analystes considère que Ben Laden parlait beaucoup. Lui agit avec fermeté, ruse, et une bonne dose de convictions que je ne partage absolument pas.

La mise en place de système de dictature et de pensée unique est toujours une perte pour l’humanisme.

Mais, ce qui m’a frappé, c’est son âge. Il est deux ans plus jeune que moi. Jusqu’à la lecture très éclairante de cette chronique de la journaliste Agnès Gurda, sa ‘jeunesse’ ne m’avait pas étonnée. Continuer la lecture