À propos du conflit israélo-palestinien

« Si vous me demandiez quel est mon plus grand souhait quant au conflit israélo-palestinien, je répondrais qu’il se termine, qu’il soit résolu et qu’il règne la paix. Mais vous pourriez alors vous entêter et me demander : “Supposons qu’il ne finisse pas de sitôt, que serait ton plus grand souhait en attendant ?”

Alors, après un pincement de douleur, que votre question aura certainement suscité, je répondrais que je voudrais apprendre autant que possible à être exposé aux horreurs et aux injustices, petites et grandes, que le conflit génère chaque jour sans me replier sur une position défensive. Continuer la lecture