L’érosion, par l’argent, du socle éthique de nos sociétés

Avec l’accord de l’auteur, Bernard Ginisty*, nous reproduisons ce texte d’abord écrit sur le site web Garrigues et sentiers

Argent... le nouveau dieu?

Argent… le nouveau dieu ‘sans foi ni loi’ ?

Ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire Cahuzac » prend l’allure d’un feuilleton à épisode qui ébranle la société politique française. Au-delà des dérives individuelles, elle témoigne de l’envahissement de la fascination de l’argent dans l’espace public ridiculisant progressivement les valeurs éthiques qui donnaient sens au vivre ensemble.

Analysant la société capitaliste, l’économiste François Perroux écrivait ceci :

« Toute société capitaliste fonctionne régulièrement grâce à des secteurs sociaux qui ne sont ni imprégnés, ni animés de l’esprit de gain et de la recherche du plus grand gain.

Lorsque le haut fonctionnaire, le soldat, le magistrat, le prêtre, l’artiste, le savant sont dominés par cet esprit, la société croule et toute forme d’économie est menacée.

Les biens les plus précieux et les plus nobles de la vie des hommes, l’honneur, la joie, l’affection, le respect d’autrui ne doivent venir sur aucun marché » (1).

Dynamitage des trois éthiques Continuer la lecture