La peur ou la maîtresse de la destruction

Diverses déménagementClassique de l’Évangile, ce récit* me rappelle à quel point la barque-Église – et je parle de toutes les Églises, Église au sens œcuménique, celle qui est le futur des chrétiens – affronte toujours les vents contraires, ceux qui la rendent fragile au mal et à l’imbécilité.

Que de fois d’ailleurs laissons-nous la peur nous tirailler. C’est elle qui mène nos décisions et devient  notre maîtresse. Au-devant, nous sommes forts. Mais dès que les décisions d’importances capitales se présentent, nous devenons lâches et fermons les volets. La peur décide à notre place. Continuer la lecture