Néolibre-échange : écoutez l’entrevue

(source) : Les artistes pour la paix

Jacques B. Gélinas (source : Les artistes pour la paix).

Jacques B. Gélinas est sociologue. Pour son dernier ouvrage, il a pris le temps d’observer la manière dont les humains canadiens et québécois des années 80 ont réalisé le libre-échange entre les États-Unis et le Canada.

Dans ce dernier pays, les forces de résistances étaient pourtant très fortes concernant tout accord qui aurait donné plus de pouvoir au géant américain, voisin avec lequel les citoyens du Canada ont souvent entretenu une relation amour-haine persistante…

Au-delà de cette relation, les échanges économiques, selon notre invité, sont teintés de la couleur du néolibéralisme, « dogme économique » insiste-t-il, qui favorise avant tout une partie déjà fortunée de la population. Le fameux 1 % que dénonçaient en 2012 les protestataires du mouvement « Occupy ».

Un dogme économique comme un mouvement spontané, ou collusion préparée depuis belle lurette?

Écoutez l’entrevue avec le sociologue, essayiste et conférencier Jacques B. Gélinas.

Telle que diffusée sur les ondes de Radio VM le mardi 12 mai 2105,
en rediffusion le mercredi 13 mai à 5 h. logo

 

Libre-échange: une collusion anti-humaniste? 

Brillant essaie sur ce que notre invité appelle le «Néolibre-échange».

Brillant essai sur ce que notre invité appelle le «Néolibre-échange».

Les accords de libre-échange entre pays sont forts populaires. Pourtant, la plupart d’entre eux n’ont pas été votés par les peuples qu’ils concernent.

Aucun référendum n’avalise les gouvernements à mettre en branle ces ententes commerciales, et plus leur mise en application est expérimentée sur le terrain, plus l’on s’aperçoit qu’ils ont été conçus pour faire plaisir aux multinationales et aux autres entreprises ayant des frontières mobiles et peu respectueuses des lois votées par les gouvernements locaux.

Notre invité, Jacques B. Gélinas est sociologue. Il va plus loin et considère que ces accords sont plutôt des «néolibre-échanges». Il signe aux éditions Écosociété un essai brillant sur le sujet.

En entrevue, le mardi 12 mai 2015 à 9 h, sur les ondes de Radio VM, dans le cadre de l’émission Demain l’humanisme. En rediffusion, le mercredi 13 mai à 5 h. 

logo