Tempête de silence, ou quand l’idée d’hiberner m’est douce.

Tempête d'hiver du 27 décembre 2012: s'arrêter pour mieux respirer.

Tempête d’hiver du 27 décembre 2012: s’arrêter pour mieux respirer.

Aujourd’hui, il fait tempête . Une vraie de vraie. De celle que nos ancêtres voyaient au moins une fois par semaine diraient les anciens…

Dans le silence de mon appartement, entre Noël et le Jour de l’An, j’ai la chance d’entendre le silence. Les flocons qui tombent et le vent qui siffle accentuent cet effet de silence hivernal.

Je me demande : pourquoi ne pas hiberner?
Pourquoi ne pas vraiment s’arrêter et ralentir,
comme le font les arbres et les fleurs vivaces en dormance? Il y a quelques années, l’anthropologue Bernard Arcand (1945-2009), avait publié un essai sur la question : « Abolissons l’hiver! » aux éditions Boréal.

Continuer la lecture