De la poubelle à la table

logo« Cette manne pourrait aussi changer le quotidien des 350 000 personnes, dont 125 000 enfants, qui recourent chaque mois aux banques alimentaires au Québec. » (Source : Le Devoir.)

C’est une bonne nouvelle qui inspire ce billet. Celle d’une entente entre les grandes chaînes d’alimentation et Moisson Montréal, par le biais de la Tablée des chefs. Désormais, du moins dans la grande région de Montréal, les denrées comme la viande ou encore les surgelés qui arrivent à leur date de péremption prendront le chemin des banques alimentaires.

Le secret? La congélation.  Continuer la lecture