Journée de la compassion

Rivière du Cap Rouge - 30 avril 2012

Comme un nouveau printemps de l’humanité, la compassion peut-elle devenir la clé d’une harmonie dans les différences?

Le saviez-vous? Le 23 avril prochain – le lendemain du Jour de la Terre –  c’est la Journée de la compassion. Un mot bien connu, mais qui est souvent interprété comme un sentiment de pitié. 

Une vision qui n’est aucunement partagée par les intervenants d’une vidéo mise en ligne sur le site « epanews.fr » le 21 mars dernier (cliquez ici pour visionnez).

Plusieurs personnalités de différentes traditions religieuses, philosophiques et de différents métiers, dont le rédacteur en chef du Monde des Religions, philosophe et historien des religions, Frédéric Lenoir, le moine bouddhiste français Mathieu Ricard et le prêtre et psychologue Patrice Gourrier se sont prêtés au jeu. Il y a aussi la théologienne Lytta Basset, la comédienne Philippine Leroy-Beaulieu, et l’écrivain Bernard Werber.

Un panel multi pensées et multi religions qui, en 12 minutes, révèle ce qu’il sait et ce qu’il croit de la compassion.

Des effets au-delà de la souffrance  Continuer la lecture

Tout a commencé en Grèce et tout finira-t-il en Grèce?

Notre civilisation occidentale aujourd’hui mondialisée a son origine historique dans la Grèce du VIe siècle avant notre ère. Le monde du mythe et la religion qui était l’axe organisateur de la société s’est écroulé. A émergé l’ère de la raison critique qui s’est exprimée par la philosophie, la politique, la démocratie, le théâtre, la poésie et l’esthétique. Des personnalités de premier plan comme Socrate, Platon, Aristote et les sophistes ont donné naissance à la connaissance : ce fut Périclès comme gouvernant à la tête de la démocratie, ce fut Phidias pour l’esthétique élégante, ce furent les grands auteurs des tragédies comme Sophocle, Euripide et Eschyle ; ce furent les jeux olympiques et autres manifestations culturelles…

Ce paradigme se caractérise par la prédominance de la raison qui a laissé derrière elle la perception du Tout, le sentiment d’unité de la réalité. Alors apparaissent les fameux dualismes: monde-Dieu, homme-nature, raison-sensibilité, théorie-pratique. L’être humain cesse de se sentir partie de la nature pour s’affronter avec elle et la soumettre au projet de sa volonté. Continuer la lecture