La démocratie et la casserole

Aujourd’hui, la négociation entre les représentants du gouvernement du Québec et les représentants des associations étudiantes en grève est dans une impasse.

Je viens de voir notre Premier Ministre Jean Charest déballer au petit écran tout un tas de raisons faisant en sorte que nous devrions blâmer les représentants étudiants pour cet échec et féliciter le gouvernement pour sa souplesse.

Le conflit dure maintenant depuis plus de cent jours. Le coût économique de la grève, des effectifs policiers, des agences de sécurité, du réaménagement à venir des horaires scolaires dépasse largement les bénéfices escomptés.

Au-delà de toutes ces questions, la principale est sans doute l’attaque indécente de certains à un principe de base de la démocratie. Lorsqu’un groupe constitué en association prend une décision importante, il est généralement reconnu que la décision de la majorité – 50% +1 – constituera la décision ultime de l’association. C’est également ainsi que nous procédons à l’élection de nos dirigeants. Continuer la lecture