La paix SVP : écoutez l’entrevue!

8633c

« Inspiré par les écrits sur le progrès de Ronald Wright et ceux de la militante altermondialiste Naomi Klein, Philippe Ducros se penche sur le destin d’un homme indigne et indigné, un concentré d’humanité en marge de la course effrénée au bonheur fabriqué par l’idéologie néolibérale. » (source: Centre d’essai des auteurs dramatiques)

L’auteur, comédien et chef de troupe de théâtre Philippe Ducros se confie à propos de ce qui l’inspire à écrire sur des sujets qui ne sont pas toujours facile. Par exemple, le néolibéralisme.

Extrait de la pièce Dissidents, inspirée des écrits de Naomi Klein et de Ronald Wright.

« LUI : Laisse-moi finir! Laisse-moi essayer…

ELLE : Essayer quoi? De changer le monde? Tout seul? Comme un grand? 

LUI : Tais-toi! Faut que ça vienne d’ici, des peuples gagnants! Ailleurs, la répression est tellement violente, tellement huilée, la torture, les escadrons, les disparitions, c’est trop fort, trop puissant, trop violent pour que la dissidence puisse venir de chez eux! La dissidence doit venir d’ici, comprends-tu? Mais chez nous, c’est juste des idées! » 

Nommé Artisan de paix en émergence 2015 en janvier dernier (voir le précédent article), le voici en entrevue. Écoutez!

Diffusion originale sur les ondes du réseau de Radio VM, le mardi 10 février 2015 à 9 h, rediffusion le mercredi 11 février à 5 h. 

Lien d’intérêt
Éditions Lansman, où trois pièces – dont L’Affiche – sont éditées.

 

La paix SVP!

ppp-2015-fr-0006Par un cri, une expression, on peut « avoir la paix » comme on dit en bon québécois. On ferme la porte à l’autre et on vit seul son moment de discorde. Donne-t-elle la paix? J’attends encore des réponses…

La même chose se répète tous les jours au niveau international. Des présidents, des premiers ministres et des hauts fonctionnaires s’envoient poliment promener. Au nom des intérêts particulier de leurs nations. Pendant ce temps-là sur le terrain, la population en paie trop souvent le prix.

Notre invité, Philippe Ducros, n’attend plus. Il écrit.

Pour que la paix advienne, il couche sur le papier des pensées qui sont difficiles à entendre. Ensuite, il les met en scène au théâtre. Malgré la dureté de certains sujets – le conflit israélo-palestinien, les indignés -, ses questions et ses observations aident à mieux comprendre ce qui ne va pas. Ouvrent les yeux et permettent, espérons-le, de trouver des solutions.

Ducros est le récipiendaire 2015 du prix Artisan de paix en émergence, remis depuis deux ans lors d’un vote public. Il est avec nous, le mardi 10 février,
dès 9 h, sur les ondes du réseau de Radio VM, dans le cadre l’émission Demain l’humanisme.logo

Lien d’intérêt:
Prix du public pour la paix