Tout vendre, absolument tout!

Dimanche, je vais aux chutes Montmorency, proches de la ville de Québec.
Cinq dollars pour le stationnement.
Ensuite, dix dollars par personne pour le téléphérique.
Puis, il y a les souvenirs.
Pour ceux qui n’ont rien, les escaliers. Longs.

Est-ce que les gouttelettes de la chute qui nous aspergent sont aussi comptabilisables?

Depuis quand les merveilles de la nature sont ainsi devenues inaccessibles à ceux qui sont pauvres?

L’ombre de l’argent flotte partout et le dieu de la rentabilité désire son tribut avec rage.

Attention: je suis conscient que l’économie est une partie du vivre ensemble.

Par contre, les proportions de ce qui est commercial aujourd’hui sont infinies et m’effraient de plus en plus. De plus pour les citoyens payeurs de taxes, pourquoi ce parc n’est-il pas moins cher d’accès?

Alors, je pose la question: à quand des droits monétaires sur l’âme humaine?

Quel est le savant qui, lorsqu’il ‘découvrira’ l’âme humaine – son ADN, sa composition chimique, ses particularités – pourra réclamer sa part du milliard sonnant que lui rapportera cette soi-disant découverte, puisque de toute façon, l’âme humaine existe déjà?

Laisser un commentaire