Tintin et l’amitié

2013-07-03 15.27.31Est-ce que vous connaissez Tintin au Tibet? Si oui, vous avez peut-être noté à quel point l’histoire est particulièrement touchante. C’est peut-être l’un des meilleurs livres de la série.

Pourquoi?

En plus de proposer un Capitaine Hadock complètement disjoncté, tout à fait alcoolique et tout de même rempli de tout son sens profond de l’engagement, avec un cœur d’enfant qu’il cache sous une tonne de quolibets, on découvre un côté plus humain à Tintin : celui de l’amitié.

En effet, souvent présenté comme un héros à qui aucun méchant ne peut résister, Tintin peut devenir presqu’inhumain. Dans la plupart des épisodes, ce sont surtout le capitaine Hadock, les Dupont-et-Dupond ou encore le professeur Tournesol qui portent la part très humaine et pleine d’imperfection qui nous caractérisent.

Bien sûr, Tintin n’est jamais totalement parfait. Il se fait parfois porteur, comme dans Tintin au Congo, de tous les aspects racistes et colonialistes de la société d’alors, cet épisode ayant été écrit en 1931. Il est même parfois trop naïf comme dans Tintin en Amérique (1932), où sa confiance envers le tout-venant le coince souvent dans des situations difficiles.

Par contre, lors de son périple au Tibet (1960), Tintin n’a aucun méchant à arrêter ou de pièges à déjouer. Il part pour sauver un ami. L’amitié y est le principal facteur d’aventure.

À la fin, le « Grand Précieux », responsable de la lamasserie où Tintin et ses compagnons sont sauvés in extremis dira : « Ce que tu as fait, peu d’hommes auraient osé l’entreprendre. Sois béni, Cœur pur, sois béni pour la ferveur de ton amitié, pour ton audace et ta ténacité. »

Et vous?

Seriez-vous prêts à partir à l’aventure pour sauver un ou une ami(e) en danger?

Qu’est-ce que l’amitié signifie pour vous?

L’amitié devrait-elle être la principale valeur de l’humanisme?

À vos claviers!

MarioB

Laisser un commentaire