Avez-vous le dos rond?

tel-cellulaire-recitpresco-nb

Source de l’image: http://recitpresco.qc.ca/

Sur la rue, ils sont des milliers à marcher le dos rond, courbés sur la petite chose qui les tient au courant du dernier balbutiement d’un ami rencontré il y a deux minutes.

Si préoccupés qu’ils ne vous voient pas et foncent directement sur vous sans même prendre le temps de s’excuser. Pire, l’être humain sans petite machine semble être la roue dans l’engrenage, les réactions étant souvent tissées de soupirs d’exaspération de la part des dos ronds.

L’être humain réel et bien en chair n’existe plus, vive celui à qui l’on parle virtuellement!

Mon intolérance grimpe, grimpe, grimpe!!! Mes idéaux d’humanisme – malheureusement – fondent comme neige au soleil. Jusqu’à ce que j’ai le goût de prendre la petite machine et de la lancer par terre, l’écrasant avec bonheur à l’aide de mes sandales d’été ou de mes bottes d’hiver.

Rassurez-vous : je ne suis jamais passé à l’action. Mais, ce n’est pas l’envie qui manque.

Depuis quand les êtres humains qui nous côtoient sur la rue sont-ils inexistants par rapport au monde réel, mais virtuel, qui se trouve sur notre téléphone ou nos tablettes? Depuis quand, lorsque le cellulaire sonne au restaurant, dois-je répondre au nez et à la barbe de celui ou celle avec qui je mange?

Comme si l’utilisation et la possession de ces technologies formidables nous donnait le droit d’être absent à la personne de chair qui se trouve devant soi.

Les nouvelles générations aura-t-elle des problèmes de dos ronds à force d’être toujours penchée sur son jouet de communication?

 Faites-vous partie des dos ronds?

Si oui, pourquoi?

Comment se fait-il que nous soyons si attentifs à notre monde virtuel, et si peu au monde réel qui se dresse devant nous?

Est-ce encore de la communication humaine, ou devenons les serviteurs robotiques d’un lien réel, mais distant?

Est-ce une façon pour nous de contrôler l’autre et nos relations?

À vos claviers!

MarioB