« Mais je crains encore plus l’indifférence citoyenne »

Mgr Paul-André Durocher, nommé depuis moins d’un an à l’archidiocèse de Gatineau, commente la crise sociale au Québec. Il dit : « Mais à regarder ma nouvelle famille de près, je m’inquiète aussi un peu. »

Pour le franco-ontarien d’origine, « les manifestations quotidiennes des derniers mois posent de grandes questions, et les enjeux qu’elles soulèvent s’avèrent de plus en plus sérieux. » S’il déclare ne prendre aucun parti, il dit vouloir « partager » quelques questions, « surtout pour nous qui nous réclamons de l’Évangile du Christ. » 

En voici des extraits…

En fait après relecture, il m’apparaît trop difficile de résumer un texte qui porte cet équilibre si rare dans une société, que dis-je, dans un monde qui se polarise de plus en plus, au détriment d’un dialogue nécessaire et courageux et constructif. En voici donc la majeur partie. Lire la suite

Les Indignés de la Défense

Tout en se considérant un peu comme « les hippies des temps modernes », ils m’ont paru à la fois proches et différents de ceux de ma jeunesse . Proches dans leur désir d’une société sans barrières, respectueuse de la nature, fondée sur la paix, l’amour, la non exploitation de l’homme par l’homme, surtout aux plans financiers et économiques. On peut évidemment juger avec commisération leurs utopies, leur pacifisme, leurs bons sentiments… Ils nous renvoient cependant à la figure les impasses de notre société dont le culte de l’argent, la course au profit maximum, un certain égoïsme, excluent beaucoup de monde. Lire la suite

Assise : 300 leaders discutent de paix

Les 300 personnalités invitées par Benoît XVI à la rencontre interreligieuse d’Assise (Italie), le 27 octobre 2011, ont souligné que la religion ne devait pas être instrumentalisée à des fins violentes, ni être la cause de conflits.

Le secrétaire général de la Conférence internationale des chercheurs islamiques Kyai Haji Hasyim Muzadi a relevé que « de nombreux problèmes entre les hommes sur cette terre venaient précisément de ceux qui suivent une religion ». Ce phénomène, a déclaré celui qui se trouve à la tête de la plus grande organisation musulmane d’Indonésie, s’explique par le fait que « des religions authentiques (…) peuvent avoir des disciples qui ne sont pas capables d’en comprendre le caractère salutaire ». Lire la suite

Une société alternative

Le 24 janvier 2011 s’éteignait Dom Samuel Ruíz Garcia, évêque émérite du diocèse de San Cristóbal. Ce texte publié par le Service international pour le paix (SIPAZ) dans son bulletin trimestriel de mars 2011, donne l’occasion de lui rendre hommage. Lire la suite