Inégalité, voile et laïcité

Un peu d'humour dans un débat qui suscite des réactions viscérales. (Source: Mediapart)

Un peu d’humour dans un débat qui suscite des réactions viscérales. (Source: Mediapart)

Le projet de charte québécoise de la laïcité refait surface à la faveur des différentes ‘‘Rentrées’’ qui ponctuent la fin du mois d’août, et des fuites à la presse. Micheline Dumont, historienne et auteure bien connue, publiait en février 2010 une lettre d’opinion qui relativisait ce que Patrick Lagacé, dans son blogue du 22 août dernier, dénonçait également.

Le coloré commentateur ne considère pas qu’il soit nécessaire d’aller aussi loin que d’interdire des signes religieux dans la fonction publique. Il écrit :

Un, la plupart de ces accommodements qui ont dérapé ne sont pas la faute des croyants à kippa, à hijab ou à turban, qui ont exagéré dans leurs demandes. C’est plutôt la faute de bons Québécois qui ont eu peur de dire un mot très simple. Ce mot, c’est: non.

Deux, mon «identité» québécoise est assez forte pour résister à des couteaux cérémonials de pacotille, à des épais à boudins qui ne veulent pas recevoir un ticket d’une policière. Si vous avez peur du hijab d’une éducatrice de CPE, ben le mot le dit: vous êtes peureux.

Trois, j’ai beau avoir divorcé du p’tit Jésus et astiquer mon athéisme, ma conception de la liberté inclut la liberté de religion. Et la liberté de religion, c’est la liberté de la pratiquer et de l’afficher.

Inégalité et le foulard : liés?

Selon l’historienne Micheline Dumont, il y a bien des éléments à considérer avant de prétendre que le foulard est un signe d’inégalité entre homme et femme. Concrètement, elle rappelle que rien n’est acquis dans le marché du travail.

Elle écrit :

Pour en revenir aux déclarations émues sur l’égalité entre les hommes et les femmes, l’égalité serait acquise, elle constituerait la base de la société québécoise? Je suis très contente de l’apprendre. On peut donc s’attendre à ce que, désormais, tout le monde se mobilise pour enrayer la violence conjugale, pour améliorer le salaire des milliers de femmes qui travaillent au salaire minimum et dans des conditions précaires; que l’on va cesser de ne parler que des 66 % de jeunes femmes qui étudient la médecine et que les médecins vont cesser de se lamenter sur la féminisation de leur profession.

Savez-vous quelle est la profession où se retrouve le plus grand nombre de femmes? Le secrétariat! Il y a plus de 100 000 secrétaires au Québec. Connaissez-vous les conditions salariales des secrétaires? Et si l’on ajoutait les caissières, les préposées aux bénéficiaires, les serveuses de restaurant, les coiffeuses, etc., toutes ensemble (et on frise le million de personnes), elles n’arrivent pas à gagner le salaire de trois présidents de banque.

Et pour vous, quel serait une charte de la laïcité qui respecterait la liberté de religion mentionnée par Patrick Lagacé?

Considérez-vous votre société comme inégalitaire entre homme et femme?

Quels sont les valeurs humanistes qui devraient être mises de l’avant dans ce dossier?

 À vos claviers,

 MarioB

Liens d’intérêts

Jean-Claude Guillebaud dans le magazine La Vie
http://www.lavie.fr/debats/bloc-notes/la-nouvelle-question-laique-21-08-2013-43327_442.php

Au Québec, le ministre Bernard Drainville, responsable de l’élaboration d’une Charte québécoise de la laïcité, commente les fuites et propose dans le quotidien Le Devoir
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/385836/quatre-conditions-pour-un-accommodement-raisonnable

Laïcité et montée de l’Islam : nuances

La question de la laïcité revient régulièrement dans l’espace de l’actualité. Dernièrement, c’est le magazine L’Actualité qui interviewait le sociologue français Raphaël Liogier à ce propos. La question de la montée de l’Islam en Europe, souvent décriée comme un phénomène menant le vieux continent vers la religion du Croissant, a été abordée.

Mais contrairement aux détracteurs de cette situation, le sociologue spécialisé dans les questions religieuses ne croit pas que la montée soit réellement menaçante. Il considère que, même avec les taux actuels de natalité et d’immigration, il y aurait tout au plus 10% de la population européenne qui pourrait être musulmane dans une centaine d’années.

Une violence soutenue par le désengagement publicLire la suite

Je suis laïc et croyant : ais-je péché?

Laïc vs croyance: pourquoi pas un mixte respectueux des deux?

Laïc vs croyance: pourquoi pas un mixte respectueux des deux au lieu d’une opposition?

Ah la laïcité! Mot un peu fourre-tout, qui ces temps-ci, divise plus qu’il ne fédère.

Je ne suis pas un spécialiste de la question.

Mais, pour avoir interviewé quelque fois des tenants d’une laïcité radicale – c’est-à-dire un monde où la religion n’a aucun droit de citer sur la place publique – je peux dire que je rejette les prémisses de ce modèle radical. Lire la suite