Noël sous l’oeil humaniste

candles-224565_1920Noël, grande fête aux accents commerciaux démesurés, est vécu de bien des manières aujourd’hui. Si la fête est toujours un moment important du calendrier des fêtes chrétiennes, les personnes qui doutent de l’existence d’un Dieu, ou qui ont une recherche de sens qui est autre, n’ont pas la même vision.

Certains ont la nostalgie de l’enfance heureuse. D’autres détestent « à s’en confesser » ce moment de l’année où les faux sourires et l’obligation d’être heureux crée l’effet inverse. Ou bien, on s’enfonce dans le consumérisme et l’on se réveille le 4 janvier avec la note…

Alors, dans une perspective humaniste, comment se vit ce moment de l’année?

Mardi 22 décembre, dès 9 h, sur les ondes de Radio VM, rencontre avec trois invités: Éric Vin, étudiant au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), Florence Vinit et Valérie Bourgeois-Guérin, professeures à ce même département. Tous les trois font parties de la section humaniste. logo

Dernière

Par ailleurs, cette émission est la dernière présentée en collaboration avec le Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), section humaniste.

Grand merci aux professeurs qui sont venus partager leur savoir: 

Marc-Simon Drouin (également directeur du Département)
Christian Thiboutot
Florence Vinit
Valérie Bourgeois-Guérin
Pierre Plante
Mélanie Vachon

Toutes les émissions précédentes peuvent être écoutées sur le site web du réseau de Radio VM, dans le section Demain l’humanisme,
www.radiovm.com
. Ouvrir l’onglet découvrir
. Ouvrir l’onglet émissions
.
Aller sur la lettre D pour Demain l’humanisme
. Choisir la date de l’épisode pour écoute.

Le corps dans l’humanisme: 2e partie

 

imgresNous continuons notre survol du corps vu sous l’angle de l’humanisme. Avec un point de vue qui reflète bien toutes les nuances nécessaires à une meilleure compréhension de ce vaisseau de l’âme, Florence Vinit, professeure au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal, section humaniste, continue à répondre aux questions concernant cet « objet » de controverses – pur ou impur par exemple – qui, par ailleurs, est de mieux en mieux compris. Le corps, objet complexe et paradoxalement simple de notre quotidien. En avez-vous fait l’expérience aujourd’hui? 

Dès 9 h, le mardi 8 décembre, sur les ondes de Radio VM

Cette émission est proposée en collaboration avec le Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal, section humaniste,
Copam et le Relais Mont-Royal.

logo

 

Le corps et l’humanisme, 1ère partie

(Source: apprendredessin.fr)

(Source: apprendredessin.fr)

Sans l’ombre d’un doute, le corps est un élément qui prend beaucoup de place dans les sociétés du monde. Mais, est-elle une place qui lui donne une plus-value, ou, dans la société occidentale en particulier, est-elle plutôt une utilisation consommatrice de notre propre capital, ce corps qui se transforme de notre naissance à notre mort? 

Florence Vinit est professeure au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), section humaniste. Avec elle, nous explorons les différentes facettes du corps, élément essentiel de notre survie, lequel joue un rôle qu’on lui donne, ou bien qui est le sien propre…

Demain l’humanisme, mardi 1er décembre, dès 9 h, sur les ondes de Radio VM !

Présentée en collaboration avec le Département de psychologie de l’UQÀM, section humaniste, le Relais Mont-Royal et Copam

 

Naître, vieillir… mourir : quels mots sont tabous? (2e de deux)

Source: http://agora.qc.ca/thematiques/mort/

Source: http://agora.qc.ca/thematiques/mort/

Encore une fois cette semaine, Demain l’humanisme aborde la question du vieillissement et de la mort, en compagnie de Valérie Bourgeois-Guérin et de Mélanie Vachon, professeures au Département de psychologie de l’UQÀM, section humaniste.

Continuons notre exploration de ces phénomènes devenues taboues : pourquoi nos sociétés dites évoluées semblent mettre sous le tapis ces aspects si importants et inévitables de la vie? Y-a-t-il une manière d’aborder ces phénomènes naturels autrement? Est-ce la peur de souffrir qui nous fait nier, ou bien une trop grande fascination pour la jeunesse?

Éléments de réponses, dès 9 h, mardi 24 novembre, sur les ondes de Radio VM!

Lien d’intérêt: 
Encyclopédie sur la mort

Naître, vieillir… mourir : quels mots sont tabous? (1ère de deux)

IMAG2136Sans aucun doute, le vieillissement et la mort sont devenus des faits, des réalités tabous dans nos sociétés occidentales hyper et  »supra » vivantes, vivants l’illusion d’immortalité vis-à-vis la nature humaine.

Peu de place est laissé à ces réalité dans nos conversations, pensées et activités quotidiennes. Elles semblent même dangereuses et inutiles, puisque le vieillissement et la mort apparaissent à bien des contemporains comme tout à fait contreproductives.

Pourtant, tout le monde y passera un jour…

Première de deux rencontres autour des réalités du vieillir et du mourir, en compagnie de Valérie Bourgeois-Guérin et Mélanie Vachon, toutes deux professeur au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal, section humaniste.

Demain mardi 17 novembre, dès 9 h, sur les ondes de Radio VM.

Art-thérapie, prise 2

Détail du Tabernacle, chapelle du Centre de spiritualité des Ursulines, Québec. (sculpteur: Normand Rondeau, 1997)

Détail du Tabernacle, chapelle du Centre de spiritualité des Ursulines, Québec. (1997. Sculpteur: Normand Rondeau)

Utilisée avec une formation adéquate et reconnue, l’art-thérapie peut guérir et soutenir des gens qui passent par les cycles parfois infernaux d’une santé mentale fragile.

Enseignée dans deux grands établissements universitaires québécois, celle-ci semble pourtant honnie de la part d’associations professionnelles, et ne semble pas bénéficier de la sympathie du gouvernement afin que sa pratique judicieuse et professionnelle soit reconnue.

Pierre Plante, professeur au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), section humaniste, lui-même art-thérapeute et président de l’Association des art-thérapeutes du Québec, partage ses inquiétudes au sujet d’un art qui, selon lui, devrait être reconnu sans délai.

Écouter sur les ondes de Radio VM, mardi 10 novembre, dès 9 h. En rediffusion, mercredi 11 novembre, à 5 h. Cette émission est proposée en collaboration avec le Département de psychologie de l’UQÀM, section humaniste, le Relais Mont-Royal et Copam.

logo

Art et thérapie : première partie

IMAG2125L’art est réputé être guérisseur. Qu’on soit assit sur le siège du spectateur ou bien en train de donner le moment présent d’une expression de l’âme au public, il y a un aspect thérapeutique à l’acte artistique que peu vont nier. 

Pierre Plante, professeur au département de psychologie de l’UQÀM, section humaniste, est aussi spécialisé en art plastique. Il connaît bien la différence entre ceux qui font de l’art un métier et ceux qui s’y intéressent pour aller plus loin dans la guérison de l’âme.

Première partie de cet entretien avec un passionné du sujet, également président actuel de l’Association des arts thérapeutes du Québec.

Ce mardi 3 novembre, dès 9 h, sur les ondes de Radio VMlogo