Se loger au Nunavik, un luxe?

Encore et toujours un défi qui semble de plus en plus lourd. (Source: http://www.iris-recherche.qc.ca/blogue/logement-locatif-enfin-une-bonne-nouvelle)

Encore et toujours un défi qui semble de plus en plus lourd. (Source: http://www.iris-recherche.qc.ca/blogue/logement-locatif-enfin-une-bonne-nouvelle)

La campagne électorale québécoise est terminée. Plusieurs sujets auront été abordés. Je ne crois pas que celui-ci l’ait été, du moins, avec sérieux. Misère. Se loger beau, bon, pas cher : un droit refusé aux Inuits du Québec?

C’est du moins ce qu’on pourrait conclure quand on découvre une situation qui perdure depuis 2010. Ceux qui habitent les logements gérés par la Société d’Habitation du Québec (SHQ) ont une augmentation annuelle de loyer de 8 %! En comparaison, la Régie du logement suggère, en 2014, une augmentation de 0,8 % pour un logement chauffé par le locataire et de 1,1 % pour un logement chauffé par le propriétaire.

Dans une série d’articles de son édition des 22 et 23 mars derniers – consacrée à la région la plus nordique du Québec-, Le Devoir révélait l’existence d’un règlement étonnant, imposé par la SHQ

Caroline Montpetit écrit : « Jean-François Arteau, vice-président au développement de l’habitation de la Société d’habitation du Québec (SHQ), le reconnaît : la hausse de 8 % par année imposée par règlement aux Inuits à partir de 2010, “jusqu’à ce qu’une autre entente soit négociée”, est salée. » Le V.-P. indique que cela représente une cinquantaine de personnes, et que parmi elles, certaines n’avaient jamais payé leur loyer.

« Rappelons que les Inuits n’ont pas de recours possible à la Régie du logement du Québec », indique encore la journaliste. « Leur propriétaire, par contre, qui est le gouvernement du Québec, peut quant à lui avoir recours au besoin à la Régie du logement pour faire évincer les locataires mauvais payeurs. »

Les personnes évincées s’en vont chez un membre de la famille, dans des maisons déjà surpeuplées. Monsieur Arteau « convient aussi que ce problème de surpeuplement des maisons au Nunavik contribue directement au phénomène de l’itinérance inuite à Montréal, qui prend de l’ampleur d’année en année. Il affirme cependant que chaque dollar récupéré sur des arrérages de loyer est couplé avec un dollar de la SHQ pour construire d’autres logements. »

Et vous, comment réagissez-vous?
Vous-mêmes, connaissez-vous des difficultés à vous logez décemment? 

À vos claviers,

MarioB

Liens d’intérêts
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/403795/a-la-defense-des-aines-menaces-d-eviction

Laisser un commentaire