Le mystère et les filles qui chassent

imgres-3Dans plusieurs milieux du Québec, être chasseur est devenu au fil des années mal vu, ou au mieux, un regard complaisant est porté sur les gens qui pratiquent la chasse. Une activité humaine vieille de millions d’années.

Pourtant, la consommation de viande – si elle a connu une certaine baisse ces dernières années – est toujours au menu quotidien de plusieurs personnes. Et il est même très  »in » de manger des viandes exotiques et de bois, comme de l’orignal, de la perdrix, du chevreuil, entre autres.

Comment sont tués ce gibier ou bien les viandes de consommation courante que l’on retrouve dans les grandes épiceries? La plupart d’entres-nous préférons élider la réponse derrière une bonne bouteille de vin, un manque de contact avec la nature, et une peur bleue de la mort.

La documentariste Julie Lambert parle de son expérience de chasse avec des filles et des femmes. Elle a mieux compris leurs démarches, et force le respect de ces celles-ci pour qui la chasse est plus qu’un loisir. Un mystère? À vous de juger.

Demain l’humanisme est proposé en collaboration avec le Relais mont-royal et Copamtous les mardis à 9 h, sur les ondes de Radio VM, en rediffusion le mercredi suivant à 5 h. 

logo

Laisser un commentaire