La rencontre de la différence : olympique!

Logo de la trêve Olympique

Tel qu’on le voit sur le site web du CIO, le logo de la Trêve olympique.

Les Jeux Olympiques de Londres ont été inaugurés ce vendredi dans le grand faste ‘cérémoniaire’ qui marque toujours ce type d’événement.

Souvent critique, je me réjouis tout de même du fait que les différences se rencontreront… peut-être.

De jeunes athlètes de cultures diverses se rencontreront et seront en compétition. Par contre, plus que tout je l’espère, ils se parleront et se rappelleront qu’au-delà de l’aspect compétitif de l’événement, il peut véritablement y avoir cette « trêve olympique » dont rêve le CIO (Comité Internationale Olympique).

« Les Jeux Olympiques montrent à l’échelle mondiale que des personnes de cultures et d’origines très différentes ont beaucoup de choses en commun », indique le CIO sur son site web. « Les Jeux Olympiques de la Jeunesse utilisent le sport pour promouvoir la compréhension culturelle. »

***

Parlant différence, je pense à ce très beau texte qu’un ami m’a fait parvenir, « Accueillir Dieu dans nos différences ». Écrit en 2006 par un moine de l’Abbaye cistercienne de Tamié en France, il propose aux lecteurs de justement s’ouvrir aux différences, ici dans une perspective chrétienne et de foi.

Mais plus globalement, croyant ou non, l’auteur indique que ce travail ne se sera pas fait sans difficultés. Nous voulons souvent rencontrer l’autre… sans vraiment l’écouter! Tenter de comprendre l’autre et de véritablement entrer en relation et écouter est dérangeant.

C’est un exercice extrêmement exigeant – du grand art – mais qui par ailleurs permet de grandir et de construire.

En faisant le lien entre ce texte très mystique et l’actualité des JO, je me pose ces questions :

Est-ce que les jeunes olympiens auront pleinement conscience que cette rencontre de l’autre peut transformer durablement leur monde, et le monde?

Est-ce que cette rencontre sportive de haut niveau permet encore et véritablement la rencontre de la différence, ou bien n’est-elle qu’un exercice de ‘marketing’, certes basé sur des valeurs nobles, mais sans lendemain qui dure?

Et dans notre quotidien, comment favoriser une vraie rencontre de l’autre et de sa différence?  

Merci de laisser vos commentaires!

MarioB

 

Laisser un commentaire