La peine de mort pour les gays en Ouganda

Le Parlement ougandais pourrait voter une nouvelle loi brutale qui prévoit la peine de mort pour homosexualité. Des milliers d’Ougandais pourraient être exécutés – au simple motif d’être gays.

Après une mobilisation mondiale massive l’an dernier, le Président Museveni a bloqué toute avancée sur la loi. Mais la crise politique s’intensifie en Ouganda, et les extrémistes religieux au Parlement espèrent que la confusion et la violence dans les rues détournera l’attention de la communauté internationale pendant qu’ils tenterons pour la deuxième fois de faire adopter cette loi haineuse. Être gay en Ouganda est déjà dangereux et terrifiant. Les homosexuels sont régulièrement harcelés et battus, et il y a à peine quelques mois, le militant des droits des gays David Kato a été sauvagement assassiné dans sa propre maison. A présent tous les personnes LGBT ougandaises sont menacées par cette loi draconienne qui impose la prison à vie pour toute personne ayant eu des relations sexuelles avec un autre individu du même sexe et la peine de mort pour les « multirécidivistes ». Même les ONG luttant contre la propagation du sida risquent la prison pour « promotion de l’homosexualité », selon les termes de cette loi haineuse.
(d’après Avaaz)

2 réflexions au sujet de « La peine de mort pour les gays en Ouganda »

  1. « Les braves militants LGBT en Ouganda et des millions de gens autour du monde se sont levés pour renverser cet épouvantable projet de loi anti-homosexualité. Le soutien du mouvement mondial Avaaz a fait penché la balance et empêché le texte d’aller plus loin. La solidarité mondiale a joué un rôle essentiel. »
    Message de Frank Mugisha, un leader courageux de la communauté gay en Ouganda. Voilà un pas réalisé par des humanistes de partout qui va dans la direction des droits de la personne.

  2. Mon espérance aurait été d’entendre haut et fort la voix des Églises qui disent respecter la personne homosexuelle. Où sont-elles quand un acte – d’amour dans la plupart des cas – est condamné par des lois qui ne visent que la différence?
    Ne pas condamner une personne passe aussi par la dénonciation des lois qui les mettent en danger. L’amour de Dieu est certainement plus immense que nos conceptions conçues pour plaire, normaliser et mieux ‘purifier’ la société.

Laisser un commentaire