Je suis laïc et croyant : ais-je péché?

Laïc vs croyance: pourquoi pas un mixte respectueux des deux?

Laïc vs croyance: pourquoi pas un mixte respectueux des deux au lieu d’une opposition?

Ah la laïcité! Mot un peu fourre-tout, qui ces temps-ci, divise plus qu’il ne fédère.

Je ne suis pas un spécialiste de la question.

Mais, pour avoir interviewé quelque fois des tenants d’une laïcité radicale – c’est-à-dire un monde où la religion n’a aucun droit de citer sur la place publique – je peux dire que je rejette les prémisses de ce modèle radical.

D’abord parce que je suis croyant. Ensuite, parce que cette croyance – pour moi elle est chrétienne – ne me confère pas au silence public sur cet aspect de ma vie. Pourquoi?

Parce que je ne peux dissocier complètement cet aspect de ma pensée profonde et inspiratrice de bien des actions de ma vie quotidienne.

Auquel cas, je deviens une machine sans état d’âme et sans pensée.

Enfin, pourquoi taire cet aspect de ma vie en public, alors que les philosophes peuvent prendre la parole comme bon leur semble? Eux aussi proposent une réflexion sur le sort du monde, sur les questions existentielles et une vision qui fait grandir l’être humain.

À moins que la prémisse concernant la religion dans la pensée des ‘laïcisant radicaux’ ne soit justement que celle-ci ne fait pas grandir l’être humain.

Ce qui n’est pas mon expérience.

Par ailleurs, je reconnais tous les avantages de la neutralité de l’État, et la savoure car elle permet aux positions diverses de se dire, sans que l’une d’elle ne prennent le dessus.

Paradoxalement, cette neutralité étatique s’inspire d’une pensée : celle que Dieu est une question privée.

Bref… on n’est pas sorti du bois.

Et vous, comment percevez la place de la religion dans l’espace public?

Est-ce qu’un humanisme, inspiré des différentes traditions philosophiques et religieuses, pourrait devenir le fondement de notre agir en société?

Si pour vous, la religion est strictement du domaine privé, pourquoi est-ce le cas?
Si pour vous, la religion est et doit être prise en compte dans la vie sociale, quelles sont les limites de sa place?

À vos claviers!

Laïquement et religieusement vôtre.

MarioB

2 réflexions au sujet de « Je suis laïc et croyant : ais-je péché? »

  1. Bonjour,

    Je ne sais pas comment rejoindre les responsables du blog. J’ai cherché l’adresse de courriel ou le « formulaire de contact » mais je n’ai rien trouvé.

    Je m’essaie donc par le biais de ce commentaire: je voulais signaler à la personne (Georges, je crois) qui a mis sur votre blogue un petit texte que j’avais écrit sur le sens du mouvement des indignés que je m’apprête à publier un petit livre (108 pages) qui portera entièrement sur cette question: « ROMPRE!, Le cri des indignés » (Éditions Écosociété, en librairie le 2 octobre).

  2. A mon avis, la religion peut exister sur l’espace public a condition qu’elle ne soit pas du proselitisme. Chacun est libre en effet libre d’exprimer son intime conviction, a condition qu’il ne cherche pas a l’imposer aux autres ni a critiquer les autres qui ne sont pas d’accord avec lui.

Laisser un commentaire