Féminicide au Canada : écoutez l’entrevue

capture_d_ecran_2014-11-22_a_09.25.48Le féminicide des femmes autochtones du Canada est bien réel, déclare notre invitée, la journaliste Emmanuelle Walter. Un fait troublant que dénoncent aussi de plus en plus d’organismes, dont les Nations Unies, mais que les gouvernements fédéraux successifs ne semblent pas reconnaître.

Par exemple, et à la suite du meurtre de Tina Fontaine cet été à Winnipeg,
le premier ministre Stephen Harper déclarait  :

Nous ne devons pas y voir un phénomène sociologique. Nous devons y voir des crimes.
Des crimes contre des innocents,
et des crimes qui doivent être traités en conséquence.

Pourtant, les organismes de défense des droits de la personne considèrent au contraire qu’il faut tenir une enquête nationale sur les multiples disparitions de femmes autochtones.

Et si ces femmes étaient blanches?

Pourquoi est-ce si difficile d’admettre qu’il y a un problème spécifique qui dépasse le fait divers? Inconscient colonial peut-être, indique en entrevue Emmanuelle Walter.

Un certain nombre d’habitants de ce pays
ont un un très fort inconscient colonial.
C’est à dire qu’ils ont, de manière inconsciente,
le sentiment que ces populations-là sont inférieures.

Écoutez l’entrevue
avec Emmanuelle Walter, auteure de Soeurs volées, éditions Lux
.

Telle que diffusée le mardi 3 mars 2015, à 9 h, sur les ondes de Radio VM.
Rediffusion le mercredi 4 mars 2015, à 5 h. logo

2 réflexions au sujet de « Féminicide au Canada : écoutez l’entrevue »

  1. Ping : Revue de presse - Sœurs Volées

  2. Ping : Press Review - Stolen Sisters

Laisser un commentaire