Famille : crémeuse ou traditionnelle ?*

Source: http://www.uweommer.eu/detail.php?type=livres&id_rubriques=18&id_books=25)

Source: www.uweommer.eu

Le quotidien La Libre Belgique publie ces jours-ci un article à propos du Synode sur les familles qui se déroulent présentement à Rome, et qui réunit bon nombre d’évêques et de cardinaux. 

Voulu par le pape François, le synode extraordinaire — ce sont les termes du Vatican — doit s’inspirer des réponses envoyées par les chrétiens catholiques du monde entier depuis les derniers mois.

Quels sont les enjeux? 

Accès des divorcés remariés à la communion, accueil des situations diverses vécues par les familles, meilleur accueil des familles par les autorités ecclésiales dans leurs réalités contemporaines. Plus largement, une réflexion sur l’institution famille qui, selon de nombreux membres de l’Église catholique, est sous attaque de partout, avec entre autres, le mariage et l’adoption par des couples de même sexe,  le choix de nombreux couples de ne pas se marier et de tout de même avoir des enfants, une société d’hyperconsommation matérialiste, et la recherche à tout prix du plaisir instantané.

Qu’en pensent deux intervenantes catholiques belges? 

D’abord, ceux qui croient que le modèle dit « ‘traditionnel »’ n’est pas dépassé, comme Myriam De Loze, mère de famille et membre de la plateforme Cathovox. Extrait.

L’enjeu du synode est de trouver une manière d’accueillir les chrétiens en difficulté. Il doit proposer des outils ou des réponses aux couples, aux familles et aux personnes de terrain pour qu’elles puissent trouver une place pour leurs frères dans leurs communautés. Le synode doit se rendre compte des difficultés que représentent le divorce et le remariage, mais aussi nous rappeler ce qu’est le sacrement. J’attends des pistes pour que moi-même, en tant que chrétienne, et mon entourage, nous puissions savoir comment accueillir chaque personne là où elle en est.

Puis Laurianne Rigo, rédactrice auprès de la revue « ‘Les nouvelles feuilles familiales »’ et animatrice de l’association Couples et familles. Selon elle, le modèle dit « ‘traditionnel »’ est dépassé. Extrait.

Ainsi, au cours d’une existence, une même famille peut revêtir plusieurs visages : en couple puis célibataires avec enfants puis couples recomposés avec d’autres fratries. Ainsi va la vie. Des croyants pratiquants vont la vivre au plus près possible des références de l’Évangile, mais en marge des prescrits de l’Église. Le décalage est grand.
C’est triste.

Pour lire l’article au complet, cliquez ici.

Et pour vous, que représente la famille dans une vision humaniste?
Si vous êtes chrétiens, qu’est-ce que le mot « famille » fait résonner en vous?
Y a-t-il un modèle de famille chrétienne ou bien en existe-t-il plusieurs?
Quelle est votre expérience? 

À vos claviers!

MarioB

*Au Québec, l’expression « crémeuse ou traditionnelle? » réfère à une chaîne de rôtisserie qui offre ainsi son choix de salade de choux avec les repas de poulet.

Une réflexion au sujet de « Famille : crémeuse ou traditionnelle ?* »

  1. La famille, c’est d’abord l’amour, sous toutes ses variantes, les parents, les enfants, les amants. On n’a pas besoin de se préoccuper du sexe des gens ou des gènes des parents et des enfants, c’est une histoire d’amour, pas de génétique. Jésus nous a appris beaucoup de choses sur l’amour. Je crois que ce que je viens de dire entre dans ce cadre-là.

Laisser un commentaire