Contrôle

Ce mot me vient à l’esprit quand je pense à toutes les tragédies intrafamiliales qui ont marqué le Québec depuis plus de dix ans, 150 selon certain.

Celles où un père de famille – rarement une mère – décide de tuer ses enfants et de se suicider sont plus rares. Elles sont néanmoins les plus troublantes. Le dernier événement de ce genre date du 10 juillet dernier.

Je ne commenterai pas directement sur ce cas. Par contre, je crois qu’un mot revient dans chacune de ces situations.

Contrôle.

Je ne suis pas père de famille. Par contre, j’ai de la difficulté à saisir pourquoi on s’en prend aux enfants, comme des objets, pour faire mal à l’autre. Et ici, j’inclus certaines mères qui, elles aussi, ont parfois la tendance à vouloir posséder – de d’autre manière – cet être qu’elles ont porté pendant neuf mois.

Contrôle possessif.

Bien loin de l’expression ‘élever son enfant’. Comment en arrive-t-on ainsi à contrôler une personne? Parce qu’elle est faible? Parce qu’elle est sensée nous appartenir?

Je me demande si la société n’encourage pas, et ce de tout temps, ce genre de comportement où l’enfant est d’abord possession du couple, de la famille, puis de la société…
Bien loin de la liberté et l’autonomie tant espérées pour chacun et chacune d’entre nous.

Chaque cas est unique bien sûr. Mais tous démontrent une perte de contrôle des adultes… Paradoxal.

Dans le cadre d’une recherche humaniste, quelles sont les valeurs à mettre de l’avant pour entrer dans l’attitude de l’élévation et non du contrôle de l’enfant?

Quels sont les comportements à adopter pour que nous devenions, enfants et parents, coresponsable, co-créateur, coopérateur de la vie familiale?

Quel devrait être notre regard sur les enfants?

Comment la liberté de chacun s’harmonise-t-elle avec les obligations de chacun?

La parole est à vous, merci de laisser votre commentaire!

MarioB

Liens d’intérêts

Article paru après un drame semblable, en avril 2012
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2012/04/20120416-061423.html

Isabelle Gaston, mère de deux enfants victimes de leurs pères en colère
http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201207/12/01-4543019-isabelle-gaston-il-faut-mieux-ecouter-les-parents-en-detresse.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4542784_article_POS1

Lettre d’un lecteur du journal Le Devoir
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/354465/le-drame-de-warwick

En Allemagne, des solutions de médiation http://www.ancq.qc.ca/fileadmin/user_upload/Cochem/20090122_Cochem-fonctionnement.pdf

Une réflexion au sujet de « Contrôle »

  1. Je suis aussi troublée, mais malheureusement pas tellement étonnée que de telles choses arrivent. Un des chemins et d’apprendre à voir l’autre comme une personne, à entrer en relation avec l’autre et avec soi en tant que personne humaine. Je prie pour une humanisation des relations, une humanisation de notre société. Si chacun acceptait le travail élémentaire sur soi, pour devenir un être humain humanisé, alors nous aurions une chance et nos enfants aussi.
    Je crois que nous devrions poser un regard aimant sur les enfants comme des personnes en croissance, de petites personnes qui ont beaucoup d’apprentissages à faire et surtout celui de l’ouverture aux autres, àl’autre comme personne. Méconnaitre le développement de la personne humaine nous mène à des erreurs de base dans l’éducation que nous voulons donner. Ne pas tenir compte des défis, et étapes qu’un enfant doit traverser pour devenir un jour un adulte autonome, nous mène a des carences et des comportements de fermeture et une société qui alimente le narcissisme plutôt que l’ouverture dans la personne.

    Je pourrais en dire plus…

    Je crois que la route sera longue, mais que l’on peut y arriver….

    Bye

    Claire

Laisser un commentaire