Avez-vous perdu votre jeunesse?

« La plus inquiétante jeunesse est celle qui n’a pas d’opinions extrêmes. »

« Ces propos furent tenus par le comte de Chambord, qu’on peut difficilement assimiler à Amir Khadir puisqu’il fut prétendant à la couronne de France au milieu du XIXe siècle. Cet homme avait comme dessein de s’asseoir sur le trône après la prise de la Bastille et, pourtant, il se méfiait d’un jeune qui n’était pas révolutionnaire. Notre politique manque dramatiquement de philosophes. »

Ces autres propos sont ceux de Stéphane Laporte dans le journal La Presse du 21 mai dernier.

Dans cet article, l’auteur rappelle à notre mémoire plusieurs citations essentielles concernant la jeunesse vilipendée par une partie de la population québécoise ces jours-ci. Des citations qui font beaucoup de bruits.

Tout comme ceux qui ont choisis, jeunes et vieux, le tintamarre des casseroles pour faire valoir que la loi 78 n’est pas une solution au présent conflit. Une situation qu’expliquent très bien Éric Vin sur son blogue. 

Et vous, êtes-vous toujours jeunes? L’avez-vous déjà été? Le redevenez-vous? Quels sont les combats qui vous redonnent la jeunesse?

Pour ma part, je dois avouer que je m’assoupis facilement et que j’aimerais moins de bruit et plus de dialogue. Mais en même temps, il semble que ce ne soit pas assez pour convaincre qu’une loi spéciale n’est pas la solution dans le présent conflit. Alors parfois oui, sonner le tintamarre pour dire qu’on en a marre, c’est un moyen pacifique de rappeler le droit fondamental de manifester pacifiquement. Un moyen original qui a le mérite de rallier jeunes et vieux!

Je suis curieux de vous lire.

Au plaisir.

Mario Bard
pour RH.org

Une réflexion au sujet de « Avez-vous perdu votre jeunesse? »

  1. Comme c’est bien dit Mario ! Espérons que l’esprit de Pentecôte soufflera sur les négociations à venir, elles en auraient plus que besoin !
    a bientôt xxx

Laisser un commentaire