Une Église peut-elle imposer sa morale à toute une société

Une manifestation hostile à la loi ouvrant le mariage à tous est prévue le 13 janvier prochain à Paris. L’ampleur que prend l’implication de l’épiscopat français dans la préparation de cette manifestation ne peut pas nous laisser indifférents.Tout d’abord, rappelons que les évêques n’ont aucun droit à parler au nom des catholiques, qu’ils n’ont jamais consultés. L’épiscopat dit vouloir un débat sur ce sujet pour faire entendre l’opinion publique française, alors qu’il ne tient aucun compte de l’opinion publique dans l’Eglise catholique, ni sur ce sujet, ni sur aucun autre. En effet, les chrétiens, catholiques ou d’autres confessions, sont divers dans leur approche de cette question comme des autres questions de société. Lire la suite

France : débat sur les fondements anthropologiques du mariage

En France, le débat fait rage.

« Mariage pour tous »… ou non ? Samedi le 17 novembre dernier, une grande manifestation rassemblait à Paris des opposants à la nouvelle législation française qui ouvrira, si tout se passe comme le désire le gouvernement du président Hollande, la porte de l’union matrimoniale aux personnes homosexuelles.

Cette loi, adoptée par le Conseil des ministres le 7 novembre dernier, doit maintenant passer l’étape de son adoption au Parlement, à partir du mois de janvier.

Le site de « Chrétiens en débat La Vie » rapporte que plusieurs chrétiens se déclarent contre. Sans être une surprise, cette nouvelle comporte un élément à considérer. Ceux-ci ne protestent pas essentiellement au nom de l’Évangile, mais bien davantage pour des considérations anthropologiques.

Plus surprenant encore, des chrétiens dits de gauche, traditionnellement ouverts aux idées d’ouverture et d’égalité qui sont mises de l’avant dans l’argumentaire des promoteurs du projet, ne s’entendent pas. Certains d’entre eux rejettent même le projet de loi.

La question que je lance, en tant que membre du clergé catholique mais surtout, en tant que disciple de Jésus, est la suivante :

Comment Jésus aurait-il réagi face à l’amour de deux êtres humains de même sexe ?
Y-a-t-il, dans les Évangiles, des indices, qu’il soient pour, ou contre ?

Laissez votre commentaire !

Georges, chrétien de Montréal

Liens d’intérêts :
http://www.renepoujol.fr/pourquoi-les-chretiens-de-gauche-ne-sont-pas-divises-par-la-question-du-mariage-pour-tous/

Deux opinions contraires

http://www.lavie.fr/actualite/billets/pour-le-mariage-homosexuel-au-nom-de-la-justice-et-de-l-evangile-18-06-2012-28625_288.php

http://www.lavie.fr/actualite/billets/sur-le-mariage-homosexuel-01-06-2012-28081_288.php

 

Pour mettre un frein à l’avidité, un nouveau système financier

[Communiqué commun du COE, de la Communion mondiale d’Églises réformées et du Conseil pour la mission mondiale]

Des théologiens, des militants engagés dans la lutte contre la pauvreté et des économistes réunis au Brésil pour élaborer les principes en vue de la création d’un nouveau système économique mondial ont publié une déclaration qui pointe vers la surconsommation et l’avidité comme facteurs clés auxquels il faut s’attaquer si l’on cherche à promouvoir une distribution plus équitable des ressources du monde. 

Parmi les critères pour une nouvelle architecture économique et financière les participants comptent l’inclusion sociale, la justice entre hommes et femmes, la sauvegarde de l’environnement et des mesures concrètes pour limiter l’appât du gain. Lire la suite

Les valeurs des clarisses

Communiqué de presse des soeurs du Monastère des Clarisses de Malonne (Belgique), à l’occasion de l’accueil de madame Michelle Martin.

Mesdames, Messieurs,

Je suis enfin en mesure de vous confirmer que notre communauté a accepté d’accueillir Madame Michelle Martin en ses murs pour sa libération conditionnelle.

Jusqu’ici, notre communauté a refusé de communiquer sur cette question en raison de la demande des avocats de Madame Martin de ne pas révéler les éléments de son plan de reclassement avant la décision du tribunal, par respect pour le travail de la Justice. Lire la suite

Tout a commencé en Grèce et tout finira-t-il en Grèce?

Notre civilisation occidentale aujourd’hui mondialisée a son origine historique dans la Grèce du VIe siècle avant notre ère. Le monde du mythe et la religion qui était l’axe organisateur de la société s’est écroulé. A émergé l’ère de la raison critique qui s’est exprimée par la philosophie, la politique, la démocratie, le théâtre, la poésie et l’esthétique. Des personnalités de premier plan comme Socrate, Platon, Aristote et les sophistes ont donné naissance à la connaissance : ce fut Périclès comme gouvernant à la tête de la démocratie, ce fut Phidias pour l’esthétique élégante, ce furent les grands auteurs des tragédies comme Sophocle, Euripide et Eschyle ; ce furent les jeux olympiques et autres manifestations culturelles…

Ce paradigme se caractérise par la prédominance de la raison qui a laissé derrière elle la perception du Tout, le sentiment d’unité de la réalité. Alors apparaissent les fameux dualismes: monde-Dieu, homme-nature, raison-sensibilité, théorie-pratique. L’être humain cesse de se sentir partie de la nature pour s’affronter avec elle et la soumettre au projet de sa volonté. Lire la suite

Diversité religieuse

« Toutes les religions ont une racine commune qui est la compassion illimitée. Elles soulignent l’amélioration humaine, l’amour, le respect d’autrui et la compassion pour la souffrance des autres. Dans la mesure où l’amour est essentiel dans toutes les religions, nous pourrions dire que l’amour est universel à la religion.

Mais les différentes techniques et méthodes pour développer l’amour diffèrent largement entre les traditions.

Je ne pense pas qu’il puisse y avoir une seule philosophie ou une religion unique.

Comme il y a tellement de différents types de personnes, avec une gamme de tendances et inclinations, il est tout à fait approprié qu’il existe des différences entre les religions. Et le fait qu’il y a autant de descriptions différentes de la voie religieuse montre comment la religion est riche. »

Le XIVe Dalaï Lama

Tout a commencé en Grèce et tout finira-t-il en Grèce?

Leonardo Boff, théologien brésilien (Extraits)

Notre civilisation occidentale aujourd’hui mondialisée a son origine historique dans la Grèce du VIe siècle avant notre ère. Le monde du mythe et la religion qui était l’axe organisateur de la société s’est écroulé. Pour ramener l’ordre dans ce moment critique est née, dans un espace de seulement 50 ans, une des plus grandes créations intellectuelles de l’humanité. A émergé l’ère de la raison critique qui s’est exprimée par la philosophie, la politique, la démocratie, le théâtre, la poésie et l’esthétique. Socrate, Platon, Aristote et les sophistes ont donné naissance à la connaissance. Ce fut Périclès comme gouvernant à la tête de la démocratie, ce fut Phidias pour l’esthétique élégante, ce furent les grands auteurs des tragédies comme Sophocle, Euripide.

Lire la suite

La jeunesse qui pousse le Québec à la maturité

Face à l’échec du modèle d’autorité néolibéral, les «Y» avancent une vision humaniste à long terme

Dans le coin droit, la valse-hésitation du gouvernement. Les prétextes pour ne pas aborder la hausse des droits de scolarité, nerf de la grève. Dans le coin gauche : les jeunes. Pas censés penser plus loin que demain, ils se battent, disent-ils, pour les futurs enfants. Ils refusent la division, restent solidaires et démocratiques. Sonneraient-ils l’âge de raison du Québec, qu’on a dit si longtemps adolescent ? Lire la suite