Après l’élection : demeurer attentif

Logo du bureau du directeur général des élections du Québec, instance qui régie et surveille la bonne marche des campagnes électorales et des élections.

En me levant ce matin, j’ai eu comme un sentiment étrange de satisfaction : la campagne électorale au Québec s’est tout de même bien déroulée. N’en déplaisent aux résultats du dernier sondage Léger-Marketing-The Gazette-Le Devoir qui contredisent à 100 pour cent mon sentiment général.

Ok : je n’ai pas le syndrome de La Belle au bois dormant ayant dormi au gaz pendant 34 jours. J’ai réellement le sentiment que, malgré l’acrimonie, les mots plus gros que la panse, les idées complètements farfelues et irréalistes qui « pètent! » aux épreuves des faits, nous avons vécu une course électorale qui a donnés certains fruits.

Lesquels? 

Un nouveau parti au pouvoir après neuf années, c’est déjà un changement. Il  y a aussi quatre partis représentés sur les bancs de l’Assemblée Nationale, dont un qui voit sa représentation doublée (Québec Solidaire). C’est, pour moi, un avancement qui permet à toutes les idées – gauche, centre, droite – d’être représentées. Puis nous avons une femme première ministre, un fait historique incontournable.

Et surtout, elles n’ont pas le choix : les nouvelles têtes couronnées doivent travailler ensemble puisque ce gouvernement dirige en terrain minoritaire. Prudence des électeurs, estiment les spécialistes.

Maintenant, alors que reprennent les travaux de l’Assemblée Nationale, c’est le temps de demeurer attentif. L’oreille tendue pour entendre ceux qui débattent des enjeux qui fondent notre société d’aujourd’hui et de demain.

Je resterai optimiste, malgré les coups d’éclats sans lumière ou les prises de bec d’enfants d’école, car c’est la meilleure attitude pour demeurer vigilant et surtout, faire avancer les idées pour lesquelles nous avons voté.

Sans oublier que, comme citoyens, nous pouvons souvent participer aux commissions parlementaires.

Et vous, quel est votre sentiment face à cette élection?

Comment surveillerez-vous les débats?

Cette élection vous incites-t-elle à vous impliquer davantage dans les débats et enjeux publics?

Avez-vous espoir que des idées humanistes soient davantage débattues?

Quelles seraient ces idées humanistes?

À vos claviers,

Activement vôtre,

MarioB

Lien d’intérêt:
Le 4 septembre dernier, un mode de scrutin réformé aurait donné ces résultats, selon le Parti de la Réforme-mixte: http://www.votons-prpm.org/fr/accueil.php

 

Une réflexion au sujet de « Après l’élection : demeurer attentif »

  1. Utopie? Que ce soit de gauche ou de droite ou entre les deux et les extrêmes, un gouvernement élu doit d’abord s’engager à ce que chaque individu sous sa tutelle puisse travailler en autant qu’il se peut. Chaque individu doit manger convenablement et avoir un toit, être éduqué et si possible demeurer en santé. Gros programme? Et s’il s’agissait simplement de promouvoir le bonheur, l’entr’aide et la solidarité. Ceux qui ont soif de pouvoir et de profit sans borne et à tout prix seraient moins enclin à promouvoir la convoitise et la violence. Se côtoyer entre gens heureux serait bénéfique pour la société et elle enrichirait par elle-même. Le bonheur a toujours sa place et peut même nourrir un portefeuille pendant un certain temps. En autant qu’il y a de l’espoir en avant.

Laisser un commentaire