A Klaas Hendrikse, pasteur protestant athée

J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt l’entrevue que vous avez donnée à la Télévision suisse (cf. Manifeste d’un pasteur athée dans la rubrique A voir du site Recherches humanistes). Je me retrouve en accord avec vous sur la vision de Dieu que vous rejetez : un ‘Dieu Père Noël’ auquel on demande de faire ce que nous devons faire nous-mêmes. Si je vous ai bien compris, le théiste croit en un Dieu tout-puissant qui est un «être qui existe quelque part». Vous définissez l’athée comme celui qui «ne reconnait pas ce type de Dieu». Pour vous l’athée n’est pas quelqu’un qui rejette Dieu . L’athée est un non-théiste. «Je crois Dieu», dites-vous, si j’ai bien compris.

Personnellement je me désignerai plutôt comme un agnostique. Je crois en Dieu, mais sans pouvoir le définir… Et je ne le réduirai pas à certaines de nos expériences humaines. Si Dieu EST, je ne peux le décrire. Je crois pourtant que Dieu est un ÊTRE personnel. Vous dites aussi que vous n’êtes chrétien que par votre naissance dans un univers chrétien. Né en Asie, vous seriez bouddhiste ou…. Cela se confirmerait par le fait qu’aucune fois vous ne parlez de Jésus.

Pour moi, mon ‘passage’ vers ce Dieu personnel, je le dois à Jésus. Jésus qui n’a défini Dieu que par sa relation avec Lui, qui est une relation filiale. Relation que je comprends comme celle d’un Engendreur qui n’EST qu’amour pour tout être humain

Georges, chrétien, Montréal.

Laisser un commentaire