Le Big Bang, mythe? : écoutez l’entrevue!

Jean-François Robredo, philosophe et historien des sciences.

Jean-François Robredo, philosophe, historien des sciences et auteur.

La création du monde a toujours été au cœur de mythes intrigants et fascinants. S’ils nous semblent parfois fantaisistes, ils sont souvent liés à la façon qu’avaient les anciens de voir la vie et de concevoir leurs sociétés. 

Aujourd’hui, les nouvelles découvertes des différentes sciences du ciel sont surprenantes, et parfois, extrêmement déconcertantes. Le Big Bang est l’une d’entre elles, qui ne cesse de remettre en question notre notion même des frontières de l’univers… si elles sont présentes!

À la limite, est-ce que le Big Bang — théorie proposée par un prêtre catholique dans les années 20! — peut être considéré comme un mythe pour aujourd’hui?

Écoutez l’entrevue avec Jean-François Robredo, auteur de
Le Big Bang est-il un mythe?
aux éditions des Presses Universitaires de France

Diffusion originale: le mardi 30 décembre 2014, à 9 h, sur le réseau de Radio VM. Rediffusion le mercredi 31 décembre à 5 h.
logoDemain l’humanisme 
est présenté en collaboration avec le relais mont-royal et Copam.

Le Big Bang est-il un mythe?

Schéma du Big Bang (Wikipedia).

Schéma du Big Bang (Wikipedia).

Entre deux tourtières* et une visite chez la parenté, prenez une pause scientifique, et écoutez Jean-François Robredo, ce mardi 30 décembre à 9 h, sur les ondes de Radio VM

Philosophe et historien des sciences, il réfléchit à cette nouvelle question qui surgit depuis que les découvertes scientifiques sur l’origine de l’univers dépassent notre imagination. Comme une année s’achève et une autre commence, prenons le temps de penser aux origines de l’univers que nous habitons. Étourdissant? Certes, mais toujours passionnant!

Lien d’intérêt:
vers le livre Le Big Bang est-il un mythe?

* Pâté à la viande très prisé durant le temps des fêtes au Québec

 

 

En tes mains… un an déjà

1520615_587900161265009_1555155917_nBonjour Georges! Il y a un an déjà, tu remettais ton souffle à Dieu ton Père, celui qui a engendré Ieshoua le Fils et qui propulse l’Esprit là où il veut.

C’est avec ce chant de Taizé — In Manus Tuas Pater — que tu partais vers la fin de l’après-midi de ce samedi 28 décembre, dans ce déjà très froid hiver 2013-2014.

Qu’écrire? Sinon que tu nous manques beaucoup.

Ton rire, tes partages d’Évangile si riche, tes études et tes lectures que tu partageais et qui nous permettaient d’avancer. Puis, ton attitude adolescente, toujours prête à l’aventure.

Il y a aussi ta foi profonde en l’Évangile comme étant une parole concrète permettant de grandir dans cette société, et de faire grandir la société. Tu disais souvent :

S’il n’y avait pas eu l’Évangile et Ieshoua,
je ne crois pas que je serais croyant.

J’ai eu la chance de te côtoyer plus personnellement, comme tant d’autres d’ailleurs, pendant quelques années. Je peux témoigner de ta bonté, de ta générosité, et surtout, de ton questionnement si enrichissant.

Je témoigne aussi de ta grande sentimentalité et de ton côté plus fantaisiste. C’est une chance inouïe que d’avoir vu autre chose que cet homme à l’aspect austère et sévère qui me faisait peur au départ. J’ai eu la chance de l’amitié!

Une Église pour tous Lire la suite

Pacifisme : écoutez l’entrevue

220px-Peace_dove.svg« La paix, c’est le fruit de la qualité de l’investissement dans la relation humaine. » 

Suzanne Loiselle, directrice générale de L’Entraide missionnaire et membre du Collectif échec à la guerre, nous parle de son engagement pour la paix, mais surtout – et plus difficile -, contre la guerre. Elle évoque également son engagement pour la solidarité internationale, essentielle pour en arriver à une paix durable.

Noël, « une fête pour se rappeler notre engagement envers la justice et la paix. »
Joyeux Noël 2014!

Écoutez l’entrevue : 

Diffusion originale: le mardi 23 décembre à 9 h, rediffusion le mercredi 24 décembre à 5 h, sur les ondes de Radio VM.

Pacifique, oui mais jusqu’où?

logo_collectif

« Tout le monde veut aller au ciel, oui mais personne ne veut mourir », raconte avec exactitude la chanson humoristique. Peut-être que l’on peut dire la même chose de la paix. Tout le monde la veut, oui mais qui veut y travailler concrètement?

Suzanne Loiselle est directrice de l’Entraide missionnaire. De plus, elle est membre du Collectif échec à la guerre. Dans cette entrevue enregistrée avant le début des fêtes, elle nous raconte que devenir pacifiste et militer activement pour la paix est loin d’être évident.

Il est facile de se dire pour la paix. Par contre, comment arriver à ce qu’elle soit une réalité d’abord vécue en soi? Comment rendre cette phrase de l’Évangile bien concrète – « Paix aux Hommes de bonne volonté » -, dans une société plutôt individualiste qui cherche souvent à « avoir la paix », chacun dans son coin et bien emmitouflé? « Fiche moi la paix », comme le dit la célèbre expression, ne veut pas dire nécessairement que la paix est conclue…

Soyez à l’écoute de ce témoignage en guise d’entrée dans le temps des fêtes,
le mardi 23 décembre à 9 h, sur les ondes du réseau de Radio VM.
Demain l’humanisme est présentée
en collaboration avec Copam et le Relais mont-royal logo

Dialoguer entre gestionnaires et artistes, possible? : écoutez l’entrevue

Terre promise, oeuvre de Annick Gauvreau.

Terre promise, de Annick Gauvreau.

Le Professeur Norman Cornett et l’artiste Annick Gauvreau – fille du créateur Pierre Gauvreau et de la designer Madeleine Arbour – sont les invités de cette émission. Nous parlons du dialogue qu’il est possible, semble-t-il, d’établir entre les artistes, les gestionnaires et même les « simples citoyens » que nous sommes quand il est question d’oeuvres d’arts. 

Il est très intéressant de constater que ce dialogue peut mener à des réflexions qui vont jusqu’à la prise de conscience qu’un territoire est menacé par le sur-développement immobilier.

Ou encore, qu’une oeuvre puisse nous mettre en mouvement, sans que nous ayons nécessairement besoin de mettre des mots sur ce qu’elle inspire. Une façon de construire l’humanisme qui passe par nos émotions les plus intimes et les moins palpables au quotidien. Une façon de mieux connaître l’être humain que nous sommes.

Écoutez l’entrevue:

Diffusion originale sur les ondes de Radio VM, le mardi 16 décembre à 9 dans le cadre de l’émission Demain l’humanisme. Rediffusion le mercredi 17 décembre à 5 h.

logo

Exposition Terres-Maires: quand artistes et gestionnaires se parlent

L'artiste Annick Gauvreau

L’artiste Annick Gauvreau (Photo: Martin Laprise).

Dialoguer autour de l’art et du rapport que nous entretenons avec lui. Possible? 

Beaucoup s’en diront incapables car ils ne sont pas spécialistes. Pourtant, nos invités ont une toute autre idée de ce que les artistes et les  »simples citoyens » peuvent partager dans le cadre des rencontres « dialogiques ».

Rendez-vous dès 9 h, ce mardi 16 décembre,
sur les ondes de Radio VM

Professeur Norman Cornett (source: imaginative.org).

Professeur Norman Cornett (source: imaginative.org).

En attendant, exemple de ce dialogue:
https://haveyouexperienced.wordpress.com/

Chemins d’humanité : écoutez

La revue Relations fait partie du grand ensemble du Centre justice et foi, fondé il y a 70 ans.

La revue Relations fait partie du grand ensemble du Centre justice et foi, fondé il y a 70 ans.

Être humaniste, qu’est-ce que ça veut dire?

Si pour certains c’est une philosophie qui fait grandir et devient une expérience de croissance personnelle, pour d’autres cela désigne une action sociale à engager en faveur de l’être humain. Une action qui vise à améliorer la société en donnant plus de place à l’humain.

C’est le cas de nos invités, Claire Doran et Jean-Claude Ravet, respectivement membre du comité de rédaction et rédacteur en chef de la revue Relations, qui consacre le dossier de son numéro de décembre à Des chemins d’humanité. Et si l’humanisme y est ausculté, c’est essentiellement sous la loupe de la justice sociale qu’il se décline. Quelle société voulons-nous?

Extrait de la revue : 

Alors que l’idéologie de la croissance et du progrès technique s’impose comme le seul repère valable pour penser la vie collective, résister à cet aplatissement du monde exige qu’on y oppose du sens.
Dans une société où la religion – voire la transcendance – sont de plus en plus évacuées, l’humanisme peut être un point de rencontre entre croyants et non-croyants de toutes traditions dans la quête
pour la justice, la liberté et l’égalité.

Écoutez l’entrevue!

Diffusion originale: le mardi 9 décembre 2014, à 9 h,
rediffusion le mercredi 10 décembre à 5 h, sur les ondes de Radio VM.logo

Montréal aura-t-elle son Centre de Paix? Entrevue

LogoCentredePaix3bAvec un peu de retard, venez écoutez l’entrevue avec François Carignan, diffusée sur les ondes de Radio VM mardi dernier, 2 décembre à 9 h, et rediffusée le mercredi 3 décembre à 5 h. 

Celui qui promeut son projet depuis 18 ans, partage avec nous sa passion pour un endroit qui serait un héritage direct de l’esprit qui animait les initiateurs de l’Expo 67. Une passion qu’il partage à des sages comme Benoit Lacroix ou Irénée Beaubien. (pour écouter l’entrevue, cliquer sur Lire la suite. Lire la suite

Des moyens d’être plus humains

La revue Relations de Décembre est consacrée à l'humanisme, par le biais de chemins d'humanité très concrets.

La revue Relations de Décembre est consacrée à l’humanisme, par le biais de chemins d’humanité très concrets.

La revue Relations propose ce mois-ci des moyens pour devenir plus humains. Les articles pourraient être vaporeux et sans substance, dans les nuages d’un humanisme qui ne saurait être que vœu pieu.

Les invités qui y ont écrit ont plutôt osé parler des démarches qui dérangent, qui mettent en marche, ou qui dénoncent pour mieux proposer.

Rencontre à ne pas manquer à l’enseigne de l’humanisme social avec Jean-Claude Ravet, rédacteur en chef de Relations, et Claire Doran, membre du Comité de rédaction.

Dès demain, mardi 9 décembre à 9 h, sur les ondes de Radio VM, en rediffusion mercredi à 5 h. logo

 

 

Émission présentée en collaboration avec le relais mont-royal et la communauté Copam