Économie et libération : un exemple suisse?

L’économie, nouveau dieu tentaculaire s’il en est – et sur lequel je n’ai pas fini d’écrire – me permet d’abord de parler théologie de la libération.

Léonardo Boff, considéré par plusieurs comme l’un de ses ‘pères’, écrivait dernièrement :

« Beaucoup se demandent si le fait que le pape actuel François vienne d’Amérique Latine en fait un adepte de la théologie de la libération. Cette question n’a pas de sens. L’important n’est pas d’être en faveur de la théologie de la libération mais de libérer les opprimés, les pauvres, ceux qui souffrent de l’injustice. »

Boff considère que « c’est ce qu’il fait avec une évidence indiscutable. »

Il indique aussi que cette théologie sert d’abord « la libération concrète de la faim, de la misère, de la dégradation morale et de la rupture avec Dieu. »

Alors, comment réussir à détruire cette pauvreté non évangélique? Lire la suite

Mariage gay : où se situe l’humanisme?

En France, la tempête annoncée et vécue avec l’adoption de la loi qui légalise le mariage entre conjoints de même sexe (23 avril dernier), a bel et bien eu lieu. Elle s’est calmée, mais s’est-elle arrêtée? 

Portraits de manifestants pour le mariage homosexuel (à gauche de l'image) et contre (à droite de l'image) (Source: medialab.yesfuture.net)

Portraits de manifestants pour le mariage homosexuel (à gauche de l’image) et contre (à droite de l’image) (Source: medialab.yesfuture.net)

Dans une entrevue diffusée en (petites) parties sur le site web du journal Le Monde, Christine Boutin, présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD, associé à l’UMP), a rappelé son opposition ferme à la loi.

Société : « seuls la consommation et le fric comptent »

En plus de considérer qu’elle « viole la consciaence et qu’il y a des lois supérieures à la loi [de la République] », l’ancienne députée et ministre estime que le « mariage gay » est le « révélateur de cette société que nous avons construite, une société libérale-libertaire dans laquelle seuls la consommation et le fric comptent. »

Une opinion que ne partagerait probablement pas son homonyme chrétien, Mgr Jacques Gaillot, évêque de Partenia.

Lire la suite

Économie : Dieu, l’incontrôlable!

money« J’te d’mande pas comment tu vas, j’veux juste savoir combien tu vaux! » chante Diane Dufresne dans « La fureur du cash », qui se trouve sur son remarquable album Détournement Majeur, co-écrit avec Marie Bernard.

C’est comme ça que je sens que les sociétés du monde pensent de plus en plus. Tu es pauvre? C’est ta faute. Tu es riche? Tu le mérites.

Mériter quoi? La richesse n’est même plus synonyme de travail. Quand tant de richesses boursières se construisent parce qu’on procède au congédiement d’employés… ce qui permet d’augmenter les valeurs des actions.

Avec cette logique de dogmatique – cupidité? – économique, les défenseurs à tous crins du néolibéralisme oublient une chose : de se demander si le système n’est pas en train de déraper et d’oublier l’essentiel être humain qu’il devrait servir.

L’économie est-elle une nouvelle religion au service d’elle-même?

Lire la suite

Sommes-nous lâches dans notre accueil?

boat_people-17993L’histoire du matricule « X masculin No 13/0824 » est troublante. D’abord rapportée par le journal Le Monde, celle-ci a fait le tour des médias sociaux.

Le 8 avril dernier, un jeune camerounais dont on ne saura jamais le nom est mort asphyxié dans la soute du train d’atterrissage de l’avion qui l’emmenait de l’Afrique à Paris. Attiré par l’espérance d’un monde qui lui semblait meilleur, le corps gelé du jeune homme, dont l’autopsie a révélé qu’il devait avoir 17 ans, a été retrouvé par les employés de l’aéroport de Roissy.

Le phénomène n’est pas nouveau révèle l’article. En moyenne, ils sont un ou deux à tenter leur chance ainsi. En vain. Le froid et l’altitude ont raison de leurs espoirs.

Le mal de Sodome et Gomorrhe Lire la suite