Où est l’espérance alors?

 Où est l’espérance alors?

Cette semaine, je vous propose le texte d’un homme, Gérard Laverdure, pour qui la justice sociale est capitale (avec sa permission -merci!).

Je sais, je sais, je signale beaucoup les injustices et les violences d’ici et d’ailleurs.
Les forces de mort et d’aliénation sont puissantes. $$$
On les a dans la face dès qu’on regarde un peu.
Dur dur de voir ces réalités. Où est-ce qu’on s’en va avec tout ça?
Me dis-je en méditation ou lors de mes temps d’insomnie.

Je trouve l’espoir/l’espérance au fond de moi, dans ma conscience profonde, dans mes racines, dans mes 2 temps quotidiens de méditation/relation avec la Source d’eau vive nommée Jésus de Nazareth et dans mes réseaux de solidarité avec d’autres qui marchent vers un monde différent. D’autres l’appellent autrement.

Ce «MONDE NOUVEAU» qui émerge un peu partout, qui pousse fort dans le ciment, qui prend de la force n’est pas visible si facilement. Faut voir au-delà des apparences.

« Dans ma foi, ce monde nouveau qui vient est appelé le «règne de Dieu», fait de justice et de paix et de liberté mur à mur. » Gérard Laverdure

Lire la suite

Éliminer la misère: utopie d’humaniste débranché?

Ce mercredi matin 17 octobre 2012, comme tous les mercredis matins dans mon quartier, c’est l’heure de ramasser les poubelles et le recyclage. Tout se fait le même jour.

Très tôt ce matin à l’épicerie, un monsieur, visiblement debout depuis plus longtemps que moi, mettait des canettes dans la machine à récupérer, celle qui donne droit au cinq sous/canettes de consigne. L’homme était sale. Probablement parce qu’il avait passé une partie de la nuit à récupérer ces contenants.

Je peux voir la situation de deux façons. Je peux être content que le monsieur récupère ce qui a une valeur et que, de mon manque de volonté, il puisse faire un peu d’argent.

L’autre façon de voir est plus sombre.
Pourquoi doit-il ramasser des canettes de bière ou de liqueur pour survivre?

Lire la suite

Pour mettre un frein à l’avidité, un nouveau système financier

[Communiqué commun du COE, de la Communion mondiale d’Églises réformées et du Conseil pour la mission mondiale]

Des théologiens, des militants engagés dans la lutte contre la pauvreté et des économistes réunis au Brésil pour élaborer les principes en vue de la création d’un nouveau système économique mondial ont publié une déclaration qui pointe vers la surconsommation et l’avidité comme facteurs clés auxquels il faut s’attaquer si l’on cherche à promouvoir une distribution plus équitable des ressources du monde. 

Parmi les critères pour une nouvelle architecture économique et financière les participants comptent l’inclusion sociale, la justice entre hommes et femmes, la sauvegarde de l’environnement et des mesures concrètes pour limiter l’appât du gain. Lire la suite

Être normal : pour quelle humanité?

Un documentaire comme une oeuvre de pure rédemption: Alphée des étoiles

« Elle a été la plus grande surprise de notre vie », écrit le documentariste et réalisateur Hugo Latulippe sur le site web de la maison de production Esperamos, qu’il a fondé en 2005. Qui est la surprise? Alphée, deuxième enfant du couple qu’il forme avec Laure Waridel, docteure en anthropologie et sociologie du développement, ainsi que militante bien connue du commerce équitable.

« Notre fille Alphée, cinq ans, est atteinte du syndrome Smith-Lemli-Opitz, une maladie génétique rare qui compromet son développement neurologique et musculaire. » Il y avait une chance sur 65000 que cela arrive. C’est sur cette famille que « la biologie, la vie, ou le grand je-ne-sais-quoi » est tombé. Lire la suite

Une nouvelle économie : sur quelles bases?

L’automne dernier, des millions de personnes se joignaient au mouvement des indignés espagnols qui, depuis le 15 mai 2011, manifestent régulièrement contre l’incapacité de leur gouvernement à redresser l’économie. En Espagne, il y a maintenant 25% de chômage en septembre, des données pires que les précédentes. En plus, près de 21% d’entre eux sont en recherche d’emploi depuis deux ans ou plus!

Le mouvement est également accusateur ; on parle d’atteinte à la démocratie, de corruption, de collusion, de perte de liens avec l’électorat. De plus, l’impression est grande concernant le pouvoir réel des élus qui semblent être mains et poings liés aux banquiers et aux financiers, transformant les représentants élus en pantins de service.  Lire la suite