Les Indignés de la Défense

Tout en se considérant un peu comme « les hippies des temps modernes », ils m’ont paru à la fois proches et différents de ceux de ma jeunesse . Proches dans leur désir d’une société sans barrières, respectueuse de la nature, fondée sur la paix, l’amour, la non exploitation de l’homme par l’homme, surtout aux plans financiers et économiques. On peut évidemment juger avec commisération leurs utopies, leur pacifisme, leurs bons sentiments… Ils nous renvoient cependant à la figure les impasses de notre société dont le culte de l’argent, la course au profit maximum, un certain égoïsme, excluent beaucoup de monde. Lire la suite

Une ligue universelle pour la justice et la paix

Serait-il possible d’envisager la venue d’un jour où l’ensemble des chrétiens imprégnés de l’esprit oecuménique; où l’ensemble des croyants ouverts, engagés dans l’interreligieux; où les gens de bonne volonté de partout, s’entendraient pour organiser une Ligue internationale et universelle au service de la justice et de la paix: Ligue d’opinion inspirée par la déclaration des Droits de l’Homme votée aux Nations Unies le 10 décembre 1948.
Mais d’où viendra un leadership humanitaire éclairé, puissant, désintéressé et rassembleur.

L’univers continue d’évoluer. La terre, la vie, les humains et les institutions évoluent. Vous et moi évoluons? Vers quoi? Vers qui?

Chacun et chacune n’avons-nous pas à assumer lucidement nos responsabilités personnelles à l’égard de la création et à l’égard de nos frères et soeurs de la grande famille humaine?

Texte d’Irénée Beaubien, chrétien, Montréal.

Une pensée constructive

–  La sérénité, c’est l’acceptation de soi-même et de ce qui est. La vie spirituelle offre ce rayonnement.
– Tant qu’il n’a pas perdu le contact premier avec la nature, l’homme peut penser que l’univers est implacable, mais jamais qu’il est absurde.
–  La politique divise. Les gestes de solidarité unissent.
– Il faut que les voix des homme sans voix empêche les puissants de dormir.
– Ce que veulent ceux qui n’ont pas de toit ? Pas d’aumône, pas la pitié ni la charité. Ils veulent un bail et une clé.
– Le pouvoir est fait non pour servir le pouvoir des heureux, mais pour la délivrance de ceux qui souffrent injustement.

Abbé Pierre,
(rapporté par Georges, chrétien, Montréal)

Le mouvement des Indignés

Un texte de Dominique Boisvert

Ce mouvement des indignéEs, ici et partout à travers le monde, représente pour moi quelque chose de beaucoup plus profond et plus important que des campements de tentes plus ou moins prolongés dans des espaces publics. Il s’agit de signes avant-coureurs d’une rupture fondamentale nécessaire par rapport aux règles du jeu et aux valeurs qui dominent le monde actuel, à la fois sur les plans économiques et politiques.

Comment ce bouillonnement évoluera-t-il? Quels en seront les résultats à moyen et à long terme? Nul ne peut le prédire, mais chacunE peut y contribuer. Et donc jouer son petit rôle dans la tournure que prendront les événements.

C’est en ce sens que je vous envoie cette proposition d’Engagements encore en devenir, à la fois comme le signe exceptionnellement espérant des forces de Vie qui sont à l’oeuvre dans ce mouvement des indignéEs et comme une voie concrète que chacunE d’entre nous peut choisir de prendre pour construire cet « autre monde possible » qui est chaque jour plus urgent et nécessaire.